Marchés

La météo du printemps pèse sur la grande distribution

|

C’est le sujet de conversation favori des retraités à l’apéritif, ça l’est devenu aussi pour les responsables de rayons frais de la grande distribution. La météo des trois derniers mois était si désastreuse d’un point de vue pluviométrique que les ventes s’en sont ressenties, selon les indicateurs Meteoeco, construits par Metnext, en partenariat avec Nielsen.

Parmi les produits fortement impactés par cette météo pendant la période de mars à mai 2012, se trouvent :

  • les glaces (détentes ou en vrac) pour lesquelles la météo explique une perte de 20% du CA par rapport au printemps 2011.
  • -7% sur les eaux gazeuses, -5% sur les eaux plates et les boissons gazeuses.

Hors alimentaire il n’est pas étonnant de voir cette année les Nettoyants vitre à -5%, les insecticides à -18%, et les produits solaires à -37%. Ces derniers qui auraient dû bénéficier d’une situation calendaire favorable (ponts des 1er, 8 Mai, et de l’Ascension), ne sont toujours pas rentrés dans leur saison.

Metnext précise également que, selon les simulations réalisées à partir des 30 années d’historiques météorologiques : « Certains marchés ne réussiront pas à rattraper les pertes occasionnées par ce début de saison difficile pour les produits d’été par rapport à 2011 ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message