Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

LA MIN, la bière "Made in Normandie"

|

Quatre jeunes Normands ont créé la MIN, une bière locale et artisanale. Celle-ci commence à s'inviter dans une sélection de magasins Intermarché et, pour se faire connaître, sur les évènements culturels de la région. Histoire d'une naissance.

La MIN, ici au pied des falaises d'Etretat. Les photos de cette bouteille prises sur les lieux typiques de Normandie alimentent son compte Facebook.
La MIN, ici au pied des falaises d'Etretat. Les photos de cette bouteille prises sur les lieux typiques de Normandie alimentent son compte Facebook.© MIN

La Normandie, son cidre, son Calvados... mais aussi ses bières. On recense près de 10 micro-brasseries réparties dans les cinq départements dont Northmaen (Seine-Maritime), Le Brewery (Orne), Les 3 Brasseurs (Calvados), Hotteterre (Manche), Brasserie de Sutter (Eure), etc. En voici une nouvelle, ou plus précisément une nouvelle marque qui, pour le moment, est brassée à Gisors (Eure) dans la Brasserie de Sutter. Elle s’appelle La Min pour « Made in Normandie ».

Elle a été créée par quatre trentenaires, amis depuis le lycée d’Yvetot : Alexandre, Jocelyn, Cédric et Julien. "Pendant nos études, nous avons passé beaucoup de week-ends un peu partout en Europe. Dans les bars, on nous proposait toujours des bières locales, artisanales, sauf en France, se souvient Julien. Alors, nous avons décidé de créer la nôtre". Ce sera la Min pour "Made in Normandie". Les quatre amis n’avaient pas les moyens d’investir dans une micro-brasserie et ne savaient même pas comment se fabriquait une bière. Pas un problème ! Ils se sont d'abord réunis dans un bar pour définir le goût, les arômes et la couleur de leur Min puis ils ont rencontré quelques brasseurs locaux, prêts à les aider. Leur choix s’est arrêté sur la Brasserie de Sutter.

Une bière mi-blonde, mi-ambrée

La Min aurait du titrer 7,6° d’alcool (en clin d’œil au département de la Seine-Maritime qui a pour numéro le 76) mais, au final, elle ne titre que 6,5°. Un titrage pour une bière de caractère mais pas trop forte "pour plaire au plus grand nombre", précise Julien. Elle est nature, c’est-à-dire qu’elle n’est ni filtrée – d’où un léger dépôt de levure -, ni pasteurisée et refermentée en bouteille. "Elle est mi-blonde, mi-ambrée avec une pointe d’agrume", poursuit Julien. Les premières bouteilles sont sorties des chaines d’embouteillage en février 2015. Rappelons que le côté ambré d’une bière est dû à l’intensité de la torréfaction du malt.

A la carte du restaurant d’un ex-Masterchef

Depuis, la Min, vendue entre 2,5 et 3,5 euros la bouteille de 33 cl, est référencée dans 5 Intermarché et une vingtaine de bars normands et parisiens. Cette nouvelle bière s’invite dans la plupart des évènements culturels et gastronomiques de la région comme, mi-octobre, sur le Festival Ciné Salé au Havre et à la Fête du Ventre de Rouen. Dernier endroit : cette Min est disponible à l’Accolade, le restaurant qu'a ouvert à Caen, Pierre Lefebvre, finaliste de la promotion 2012 de l’émission Masterchef (TF1)… Et pour cause. Pierre Lefebvre fréquentait le même lycée que trois des quatre créateurs de cette mousse artisanale.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message