La mise en oeuvre du compte-pénibilité reportée en 2016

|
Le 1er Ministre a annoncé le report du compte-pénibilité
Le 1er Ministre a annoncé le report du compte-pénibilité© Portail du Gouvernement

Dans un entretien accordé ce matin aux Echos, Manuel Valls, Premier ministre, annonce le report de la mise en oeuvre du compte -pénibilité. Le patronat avait menacé de boycotter la Conférence sociale des 7 et 8 juillet, estimant que le compte-pénibilité était trop compliqué et sa mise en place précipitée. "Il y a une focalisation sur ce sujet et je ne veux pas qu’il cristallise les tensions. Je vais demander à François Rebsamen et à Marisol Touraine de reprendre les projets de décret pour aller plus loin dans la simplification et la sécurisation du dispositif.

Les syndicats dénoncent un recul 

L’année 2015 sera une année de montée en charge progressive : les facteurs de pénibilité les plus simples à mesurer seront pris en compte, et moins d’un million de salariés seront concernés. Cela facilitera une mise en œuvre plus souple dans des secteurs tels que le bâtiment. L’objectif est d’aboutir à une généralisation en 2016, dans les meilleures conditions. De même, nous allons compléter la législation sur le temps partiel, afin d’écarter tout risque juridique quand des contrats de moins de 24 heures par semaine sont établis avec l’accord individuel du salarié". Les syndicats, dont la CFDT et la CFTC, ont aussitôt dénoncé un "recul" de la part du Premier ministre. La grande distribution est concernée au premier chef par la pénibilité et le temps partiel (28% des effectifs dans l'alimentaire).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message