« La moitié du chiffre d’affaires du Groupe Rocher est réalisée grâce à nos magasins », selon Bris Rocher

|

Bris Rocher, pdg du Groupe Rocher, a accordé une interview exclusive à LSA. Morceaux choisis de l’entretien à découvrir dans le magazine de cette semaine.

Bris Rocher, pdg du Groupe Rocher
Bris Rocher, pdg du Groupe Rocher© Laetitia Duarte / LSA

On résume souvent le Groupe Rocher à Yves Rocher. Pourtant en plus de son enseigne historique,  le groupe compte aujourd’hui huit autres marques : le textile Petit Bateau, les produits d’entretien Stanhome, les marques de beauté Dr Pierre Ricaud, Daniel Jouvance, Kiotis, ID Parfums et, plus récemment, le maquillage Flormar et les savons Sabon. Bris Rocher, petit-fils d’Yves Rocher et actuel pdg du groupe familial, a confié à LSA ses ambitions, en particulier pour l’international. Voici quelques extraits de cet entretien :

LSA - Beaucoup ne savent pas que le textile Petit Bateau ou que les produits d’entretien Stanhome appartiennent au Groupe Rocher. Pourquoi une telle discrétion ?

Bris Rocher - Nous avons toujours fait le choix de mettre en avant les marques. C’est une stratégie qui fonctionne, et nous allons continuer dans cette logique. […]

LSA - Spécialiste de la vente par correspondance (VPC), vous avez fait évoluer votre distribution. Était-ce vital ?

B. R. - Il est clair que la vente par correspondance traditionnelle est un canal en déclin, mais c’est un déclin que l’on pilote très bien. À l’origine, les produits Yves Rocher n’étaient distribués que par VPC. Les premiers magasins ne sont arrivés que dix ans plus tard. Et la VPC est longtemps restée le canal majoritaire pour le groupe. Il y a dix ou quinze ans, elle représentait encore plus de la moitié du chiffre d’affaires. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. La moitié du chiffre d’affaires est réalisée à travers des magasins stand-alone. […]

LSA - Quelle est maintenant votre priorité pour le groupe ?

B. R. - Le développement à l’international. Nous sommes encore très européens : deux tiers de notre chiffre d’affaires se fait en zone euro. La France reste notre premier marché, avec 37 % de notre chiffre d’affaires. […]  J’aimerais que nous arrivions à un mix paritaire en business entre zone euro et zone hors euro. [...]

LSA - Et en France, allez-vous encore ouvrir des magasins ?

B. R. - Bien sûr. Certes, c’est limité, mais nous avons encore des opportunités sur Yves Rocher. Sur Petit Bateau également. Nous avons d’ailleurs ouvert un magasin, début juin, rue des Francs-Bourgeois, dans le Marais, à Paris. Nous comptons aussi développer Sabon, qui n’a qu’une quinzaine de boutiques dans l’Hexagone. [...]

 

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans le numéro 2472 de LSA du 7 septembre 2017

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message