La musique par téléphone

Fabricant de téléphones mobiles, le coréen Samsung propose aussi depuis le printemps des baladeurs au format numérique MP3, les Yepp. Ces produits nomades fusionnent : le premier mobile MP3 arrivera en France l'an prochain.

Déjà disponible en Corée, le téléphone MP3 de Samsung devrait compter parmi les sensations de la Semaine des Télécoms, qui ouvre ses portes le 30 novembre à Paris. Ce nouvel appareil, réalisé sur une base de mobile bibande classique, offre en effet un atout de taille : il est le premier à permettre également le stockage et l'écoute de musique au format MP3 téléchargée sur internet. À l'égal des baladeurs existants chez Diamond, Saehan ou Thomson. Une innovation rendue possible par l'intégration à un mobile classique d'une mémoire de stockage de 32 Mo, ainsi que par l'adjonction d'une petite télécommande - comme sur la plupart des Walkman classiques - pour choisir sa plage ou régler le volume. Le reste n'est qu'une question de logiciels, puisque les baladeurs MP3 ne contiennent aucune pièce en mouvement, se contentant de lire des fichiers informatiques. Pour Samsung, la sortie d'un tel produit permet d'affirmer une image encore jeune et parfois contrastée - les fabricants coréens n'ont pas tous bonne presse, loin s'en faut. « Ce téléphone est un peu le prolongement du Yepp, explique Philippe Barthelet, directeur commercial de la division télécoms. De toute façon, l'an 2000 marquera un nouveau départ pour le mobile. De nouvelles technologies rendent possible l'intégration de la mémoire de stockage et un accès à l'internet. » Le téléphone MP3 se déclinerait alors en 2 modèles dont un avec accès internet grâce à la norme Wap. Avantage : dans cette configuration, il pourra télécharger de la musique sans passer par l'intermédiaire d'un PC ! « Tout cela permettra aux opérateurs d'augmenter la consommation de leurs abonnés, de leur offrir de nouveaux services, bref, de les fidéliser », souligne Philippe Barthelet. Le fabricant est d'ailleurs à la recherche de partenariats avec les opérateurs téléphoniques mobiles français. D'autant que tous trois étant - plus ou moins directement - fournisseurs d'accès internet, les synergies semblent évidentes. Dernière interrogation : quel sera le prix de la merveille ? Impossible de le dire aujourd'hui, mais il faudra, à l'évidence, tabler entre

2 000 et 3 000 F (307,69 à 461,54 EUR) au minimum. « Il nous faut définir l'écart de prix avec un mobile classique tolérable pour le consommateur », conclut Philippe Barthelet. Ensuite, ce sera peut-être aux opérateurs d'apporter leur contribution.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1655

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message