La nouvelle entité Citizers de Frey réhabilite le Palais du Commerce de Rennes

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La réhabilitation du Palais du Commerce à Rennes sur 18 000 m², dont les travaux démarreront en 2022, est la première réalisation de l’entité Citizers créée par Frey pour conduire des programmes urbains mixtes

Le bâtiment emblématique de Rennes, édifié de 1885 à 1929, sera réhabilité à partir de 2022, avec une extension contemporaine sur l'aile est du Palais du Commerce. Le tout jaugeant 18 000 m² intégrera 5000 m² de commerces.
Le bâtiment emblématique de Rennes, édifié de 1885 à 1929, sera réhabilité à partir de 2022, avec une extension contemporaine sur l'aile est du Palais du Commerce. Le tout jaugeant 18 000 m² intégrera 5000 m² de commerces.© Frey

« Renaissance ». Le nom du projet de réhabilitation du Palais du Commerce, monument emblématique de Rennes, gagné par Frey associé à Engie Avenue, résume tout l’enjeu de cette opération dont les travaux démarreront fin 2022. Suite à un appel à projet en mars 2018, les membres du jury (ville de Rennes, Rennes Métropole et Poste Immo) ont plébiscité à l’unanimité la proposition des associés. Ce projet d’envergure relativement «modeste » - 18 000 m² dont seulement 5000 m² de commerces – n’est pas moins très symbolique de ce que seront les opérations d’immobilier commercial des années 2020. Revue du projet en 6 points-clés.

Capital vieilles pierres

Ce projet investit un cadre exceptionnel situé au cœur d’une métropole régionale. Conçu à la fin du 19ème siècle et édifié de 1885 à 1929, le Palais du Commerce était alors un haut lieu du commerce rennais, accueillant, ouvert et multifonctionnel. Dans un paysage commercial déjà très dense, ce n’est pas la première opération à capitaliser sur les « vieilles pierres ».

Frey crée l’entité Citizers

Autre portée symbolique, Renaissance est porté par Citizers, nouvelle entité de Frey dédiée aux programmes urbains mixtes. « C’est ici son premier projet phare, témoin de notre volonté d’accompagner les collectivités dans la fabrication de la ville de demain », déclare Antoine Frey, PDG de Frey.

Multifonctionnalité

Caractéristique de la plupart des projets urbains, c’est un ensemble mixte que vont concevoir les architectes de MVRDV (agence néerlandaise) et Bernard Desmoulin, spécialisé dans la reconversion d'édifices prestigieux. Au cœur du bâtiment, un espace central, imaginé par le designer Mathieu Lehanneur, fera le lien entre les différentes destinations du lieu : le commerce, l’hôtellerie, le bureau. La programmation porte donc sur 18 000 m² (extension comprise) surface inédite à l’échelle de la Métropole rennaise. Les commerces seront développés sur 5000 m², et intégreront de grandes enseignes non présentes aujourd’hui à Rennes, telles que Citadium, Décathlon City, AMPM… S’ajouteront des surfaces de bureaux (2 000 m²) et de co-working (2 200 m²). Un « concept hôtel » de 105 chambres sera opéré par le groupe Marriott. Et les Rennais trouveront encore 7 cafés et restaurants (dont l’historique Brasserie de la Paix) ainsi qu’une école formant aux métiers de la cuisine et de l’hôtellerie. Propriétaire et exploitant historique de l’immeuble, La Poste restera présente sur le lieu et proposera des services innovants comme une conciergerie numérique et physique ou encore un espace de logistique urbaine.

Touche contemporaine

Comme dans la plupart des réhabilitations de bâtiments anciens, les (re)concepteurs proposent « une modernisation audacieuse du bâtiment existant et la création d'une extension contemporaine sur l'aile est du bâtiment. Un escalier au design résolument moderne vient se poser délicatement contre la façade tel un bijou délicat révélant la beauté de son propriétaire ». Ce dessein veut préserver et mettre en valeur les qualités patrimoniales du Palais du Commerce, « tout en révélant l'existant et en l’adaptant aux besoins de demain ».

Connexion urbaine

Le volet urbain est aussi un axe important du projet « en positionnant le bâtiment comme un trait d’union entre le nord et le sud de la ville, et en ouvrant sa façade sud vers l'espace public requalifié de la rue du Pré Botté, devenue piétonne, pour favoriser les relations avec les piétons et révéler l’activité intérieure ».

Volet environnemental

Le co-promoteur au côté de Frey, Engie Avenue, filiale du Groupe Engie, pilotera le volet environnemental du projet, assurant les innovations énergétiques, la mobilité durable et les nouvelles offres digitales.

Projet exemplaire pour Frey

« Nous sommes très heureux d’avoir été retenus pour réaliser ce magnifique projet de transformation du Palais du Commerce. Avec notre partenaire Engie Avenue, nous sommes fiers de porter un projet exemplaire en termes de mixité urbaine, de valorisation du patrimoine historique rennais, d’activation de l’espace publique, et bien entendu de développement durable » conclut Antoine Frey.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA