La nouvelle machine à thé « so chic » d’Unilever

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
TO LIPTON
TO LIPTON© Photos Lipton

C’est dans un espace éphémère, au rez-de-chaussée du BHV Marais, en plein centre de Paris, que le groupe anglo-néerlandais Unilever présente en avant-première, jusqu’au 11 octobre 2015, ce qu’il appelle sa « révolution du thé » : une théière à dosettes, baptisée T.O (pour théologie) by Lipton. « Il s’agit d’une première mondiale pour Unilever qui a choisi la France comme pays pilote pour ce lancement, indique Cyndie Monlouis, responsable commerciale de la marque. Les habitudes y sont moins ancrées en matière de thé et le marché du thé premium y est en pleine croissan­ce. » Après avoir lancé en juin une gamme de capsules de thé et d’infusion compatibles avec les machines à café ­Nespresso visant les consommateurs de thé occasion­nels, Unilever cible donc les amateurs de thé avec cette machine à dosettes premium.

Un appareil « intelligent »

La machine, qui a nécessité cinq ans de R & D, a été conçue pour reproduire de façon automatique l’art de l’infusion grâce à sa technologie Air Movement Infusion. « Des bulles d’air viennent créer un mouvement de balancier pour ouvrir les feuilles et permettre une meilleure libération des arômes », explique l’un des animateurs sur le stand du BHV, où la machine est mise en scène autour d’une table digitale sensorielle conçue par l’artis­te anglais James Aliban. Selon la capsule choisie, la machine adapte la température et le temps d’infusion. Vendue au BHV à 179 €, elle est proposée dans 4 couleurs avec 4 boîtes de 10 capsules offertes et un filtre Brita pour purifier l’eau. En plus des grands magasins, elle sera distribuée dans 150 Darty et Boulanger avec, dans les linéaires, des écrans connectés pour permettre les interactions avec les shoppers. « Un partenariat de distribution a été mis en place avec Krups qui mettra aussi à disposition des clients ses 250 centres de réparation en France », précise Cyndie Monlouis.

Côté dosettes, 33 saveurs ont été imaginées par le « théologue » indien Kurush Bharucha qui a accouché d’une centaine de recettes au total aux noms insolites comme Goûter petit beurre ou Coquine mandarine pour la n° 69. Sur un marché où la première clé d’entrée est la variété, Unilever se devait de proposer un large choix de thés parfumés mais aussi d’origine. Les dosettes, au prix de 3,90 € la boîte de 10, seront vendues uniquement sur le site internet du groupe. « C’est la première fois que nous commercialisons nos produits en direct », rappelle Cyndie Monlouis. D’où la mise en place en interne d’une start-up dédiée. 

Les plus

  • Un large choix de thés.
  • Son design.

Le moins

  • Une machine qui devra trouver sa place dans des cuisines saturées en équipements.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2382

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA