La nouvelle organisation chez Carrefour pourrait déclencher des débrayages la semaine prochaine (exclusif)

|

"Choisir entre la peste et le choléra". Ce responsable syndical d'un des quinze Carrefour qui va tester la nouvelle organisation des hypermarchés en janvier n'a pas assez de mots assez durs pour qualifier la réorganisation imaginée par Mc Kinsey. A l'appel des syndicats, dont F.O et la CGT, des salariés d'une dizaine de magasins sur les quinze retenus pourraient débrayer la semaine prochaine, à la veille de Noël. Il s'agit de Nantes-Beaujoire, Charleville-Mézières, Marseille Bonneveine, Chambourcy, Ollioules, Lomme, Claye-Souilly et Rennes Cesson.La date du 24 décembre est avancée.

La réorganisation vise à instaurer une spécialisation par métiers (remplissage des rayons, relation clients, réception-réserve...). Au-delà de la taylorisation de ce nouveau système, le point de mécontentement porte essentiellement sur le changement des horaires de travail, notamment la nuit. Ainsi, dans le nouveau schéma, plus de la moitié des effectifs (55% exactement) de chaque magasin commenceraient à 2 heures du matin,  au lieu de 5 heures habituellement, pour remplir les rayons avant ouverture. Dans certains magasins, comme celui de Rennes Cesson, les horaires proposés par la direction sont de 23 heures à 6 heures. "Imaginez ce que cela va changer pour des salariés habitués depuis vingt ou vingt-cinq ans à travailler de 5 heures à 14 heures, fustige le délégué F.O du magasin. Beaucoup se résignent parce que le travail de nuit est majoré de 30%, mais l'inspection du travail est contre. Dans notre magasin, nous avons besoin de 22 personnes de 23 heures à 6 heures, ce qui, en terme de masse salariale, représente six personnes de plus à plein temps. Pourquoi n'embaucheraient-ils pas alors six personnes de plus la journée pour éviter de travailler la nuit?".

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message