La nouvelle publicité d'Intermarché suscite un tas de questions ! [Vidéo]

|

L'enseigne a mis en ligne sur son compte twitter une version courte (30 secondes) de sa dernière campagne TV qui sera diffusée dimanche 4 octobre 2020. 

La publicité d'Intermarché laisse un couple de parents perplexe devant les questions de leur enfant. Ce principe sera repris pour le volet digital de la campagne.
La publicité d'Intermarché laisse un couple de parents perplexe devant les questions de leur enfant. Ce principe sera repris pour le volet digital de la campagne.

 

Comment font les hippopotames pour se gratter ? Pourquoi les avions ne sont-ils pas équipés de parachutes géants ? Comment sait-on que nous ne sommes pas toujours en train de rêver ? Autant de questions que pose Léon, un petit garçon, à ses parents, dans la dernière publicité Intermarché diffusée à partir de ce dimanche 4 octobre 2020. Si ses géniteurs improvisent parfois des réponses farfelues, la dernière les laisse sans voix : que mange-t-on ce soir ? Voici la version courte, diffusée sur le compte Twitter de l'enseigne: 

 

Le distributeur en profite pour valoriser les quelque 650 recettes de produits à marque propre qu'il a améliorées (plus de 1000 d’ici à la fin de l'année 2020). Intermarché assure avoir réduit les additifs, le sel, le sucre, rendant ainsi "plus sain" ses produits commercialisés. Un thème dans l'ère du temps... que le distributeur met en images et en publicité depuis plusieurs années.

Cette campagne comprend également un volet digital : Intermarché entend interpeller sur Twitter d'autres marques et enseignes avec des questions d'enfants, espérant ainsi créer le buzz. Saura-t-elle faire mieux, en termes de retentissements, qu'avec sa publicité télé L'amour l'amour diffusée en 2017?  

« En tant que Producteurs & Commerçants responsables, nous devons offrir à nos clients des produits de qualité répondant aux enjeux actuels : l’écologie, la nutrition, le soutien au monde agricole ou encore le bien-être animal. Les attentes des consommateurs ont évolué, au-delà du goût. Ils souhaitent désormais des recettes plus clean, des listes d’ingrédients courtes et compréhensibles, des emballages plus vertueux ou encore une meilleure rémunération pour les éleveurs français. Nous avons donc établi un plan d’amélioration qualité transverse et ambitieux pour revisiter une grande partie des produits à nos marques et répondre rapidement à leurs attentes, le tout à prix accessibles », conclut Thierry Cotillard, président d’Intermarché et Netto, dans un communiqué de l'enseigne.

Voici les projets phares qui ont rythmé l’année 2020 pour Intermarché:

• « Origine France » : plus de 200 références sont passées « origine France » sur nos matières premières en 2020. À titre d’exemple, 93% de nos yaourts et 87% de nos desserts Pâturages sont « origine France ». 100% de nos jambons cuits de porc et de volaille ainsi que nos lardons Monique Ranou sont aussi français. Par ailleurs, le Franco-Score, présent sur Intermarche.com, a été déployé sur 300 références à date.

• Zéro Résidu de Pesticides* : en 2020, trois de nos marques propres se sont engagées dans la promesse ZRP* : Mon marché Plaisir, Saint Eloi et Paquito. En fin d’année, il y aura au total 30 références.

• Reformulation des recettes : à date, Intermarché a déjà reformulé 550 recettes afin de supprimer de ses produits des additifs controversés, et en améliorer la qualité nutritionnelle. Par exemple, les yaourts aux fruits Pâturages ont des arômes naturels et moins de sucre. Le glutamate de sodium, qui est un exhausteur de goût, a été supprimé du saumon à l'oseille de la marque Odyssée et les tomates farcies Monique Ranou sont sans additif alimentaire.

• L’offre bio : Intermarché a aussi accéléré sur le bio en créant 65 nouvelles références. L’enseigne a pris des engagements forts en étant la première à lancer, sous sa marque Pommette, une gamme 100% bio pour l’alimentation infantile. Et, dernièrement, elle a été précurseur en commercialisant des cotons bio non-blanchis.

• Défi Emballages : depuis un an, l’enseigne a lancé sa stratégie #DéfiEmballages. Intermarché a déjà modifié les emballages de 200 produits et économisé 1 150 tonnes de plastiques vierges.

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message