La nouvelle stratégie de la Fnac se concrétise en magasins

|

Après les jouets, voici l'électroménager. Au centre commercial Rosny 2, en Seine-Saint-Denis, la Fnac dévoile ses dernières évolutions. Et ce n'est pas fini.

Certes, c'est un joli grille-pain, mais pas n'importe lequel. Au design soigné de ce Russel Hobbs toutes options s'ajoutent deux accessoires hors du commun : une antenne radio télescopique et un lecteur MP3. Pas de doute, il s'agit bien du nouveau rayon électroménager de la Fnac ! À la surprise générale, l'agitateur culturel a posé, jeudi dernier, ses premiers jalons dans l'univers du robot ménager, avec l'inauguration d'un tout nouveau rayon baptisé « Maison et Design ».

Dyson, Kitchen Aid, Joseph, Nespresso, Alessi... Sur quelque 90 m2, les clients de la Fnac du centre commercial Rosny 2, en Seine-Saint-Denis, trouveront désormais le nec plus ultra du secteur, avec des prix qui grimpent rapidement à plus de 100 €, voire 200 €.

 

Diversité égale rentabilité

« Comme annoncé dans le Plan 2015, cela s'inscrit dans notre volonté de diversification afin de maintenir la rentabilité, témoigne Enrique Martinez, directeur général France de la Fnac. Le concept sera étendu au réseau d'ici à la fin de l'année. »

Précipité ? Pas du tout, assure-t-on en interne. La preuve, cela fait bientôt un an que la Fnac vend déjà de l'électroménager sur son site. « Cela nous a appris qu'il s'agit d'une catégorie assez naturelle sur certains produits design, techno, à forte valeur ajoutée », poursuit Enrique Martinez.

Reste que les achats en magasins ne sont pas toujours conformes à ceux en ligne. « Ce n'est pas systématique, avertit Yves Marin, senior manager chez Kurt Salmon. Par exemple, Auchan vend beaucoup de gros électroménager et de grandes télévisions dans ses drives, alors qu'il en vend peu dans ses hypermarchés. » À suivre...

 

« La bonne direction »

Quoi qu'il en soit, la nouvelle stratégie d'Alexandre Bompard, directeur général de l'enseigne, se dévoile petit à petit.

Rosny 2 accueille ainsi la dernière version de l'espace Fnac Kids, destiné, évidemment, aux enfants. Sur 300 m² en plein coeur du magasin, il réunit une offre complète de produits éditoriaux (livres, DVD, CD, etc.), ainsi que de jeux de société, souvent éducatifs, de jouets, de peluches sous licence... « C'est la version la plus grande et la plus complète du réseau pour l'instant », se félicite Fabien Combes, directeur du magasin. Elle sera dupliquée dans 20 points de vente.

Autre nouveauté, le rayon télévisions a tourné le dos à un merchandising exhaustif. « Les petites tailles sont toujours présentées " à l'ancienne ", mais, sur les grands écrans, nous sommes maintenant dans une logique de corners de marque », explique le directeur du magasin. Au total, il y a deux fois moins d'écrans proposés que d'habitude. « La plupart des foyers sont équipés en écran plat, estime Enrique Martinez. Dans un marché de renouvellement, le design et la qualité comptent plus. Nous gardons la même profondeur de gamme, mais il y en a moins en rayon, où l'on entre désormais par usages, avec une présentation de leur écosystème. » Consoles de jeux, lecteurs Blu-ray, et ampli hi-fi ont donc trouvé leur place dans ce nouveau rayon TV.

Face à une année 2012 qui s'annonce difficile, la Fnac semble confiante dans sa nouvelle stratégie. « Depuis janvier, la consommation en France est tendue, mais nous sommes en prise de parts de marché sur tous nos secteurs. Cela confirme que nous allons dans la bonne direction », se réjouit le directeur général de la France. Avant la fin du mois, le concept des magasins de gares et d'aéroports sera présenté, tandis que les équipes d'Alexandre Bompard travaillent encore au nouveau format de proximité de centre-ville. D'ici à septembre ou octobre, deux unités de 300 m2 devraient ouvrir en France.

Les faits

  • Un tout nouveau corner électroménager à Rosny 2 (Seine-Saint-Denis) appelé à être dupliqué dans l'ensemble des magasins avant la fin de l'année.
  • L'espace Fnac Kids est proche de sa forme définitive, mêlant produits éditoriaux, jouets, jeux de société, etc. 
  • Un merchandising plus qualitatif pour le rayon TV en cours de test à Rosny 2. 
  • Le concept de gares et aéroports sera dévoilé dans les prochaines semaines. 
  • Deux magasins de proximité, sur 300 m2, devraient ouvrir d'ici à septembre-octobre.

 

LE CLIMAT SOCIAL RESTE TENDU

Alors que la Fnac a un plan social sur le feu, qui doit mener à la suppression de 500 postes, dont 310 en France, les négociations salariales ont eu lieu dans un climat difficile. La semaine dernière, le directeur régional de la Fnac Paris a été séquestré par une centaine de salariés pendant sept heures. Les syndicats dénoncent la très maigre augmentation de 15 € pour les salaires de moins de 1 500 € brut. « Ces événements sont regrettables, estime Enrique Martinez, directeur général pour la France. Notre position a été d'accompagner les plus bas salaires, et un gel pour le reste. »

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2222

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message