Marchés

La nutrition, une promesse exigeante

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
L217004801_1Z.jpg
L217004801_1Z.jpg© LAETITIA DUARTE

De mois en mois, la réglementation européenne sur les allégations s'affine et se précise. De nouveaux avis sont rendus et des promesses validées, ou rejetées. Mais quelle que soit la réponse, c'est tout l'agroalimentaire qui profite de ces avancées, de cette masse d'études scientifiques produites et qui améliorent sacrément nos connaissances en matière de nutrition. Déjà, les promesses santé les plus farfelues ont disparu des rayons et fait place à de nouvelles stratégies.

En s'engageant auprès des responsables du Plan national nutrition et santé (PNNS), des industriels pionniers s'obligent à revoir leur façon de penser et leur mode de fonctionnement. Souvent critiquée pour son manque d'éthique, la profession dispose ainsi d'une arme de poing pour se racheter une conduite. Grâce à ces démarches, des centaines d'étiquettes ont été passées au crible et nettoyées de leur trop-plein de sel, de sucre, ou de mauvaises matières grasses. La chasse aux additifs, aux conservateurs, et aux ingrédients néfastes est lancée. Pour les Français, la valeur santé des aliments passe avant tout par leur caractère naturel. Aux formules trop chimiques et proches des médicaments, ils disent préférer les bienfaits de petites baies ancestrales. Quoi de plus naturel, en somme ?

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA