La parfumerie sélective ralentit

S'il est vrai que l'hygiène-beauté montrait une croissance insolente en 2011, et que les fêtes de Noël laissaient entrevoir une année 2012 positive, la parfumerie sélective a connu un premier trimestre très décevant. Selon la Fédération française de la parfumerie sélective (FFPS), le 1er trimestre 2012 affiche un recul de 1,1% en valeur et de 4,1% en volume. Le parfum et le maquillage, qui ont tiré vers le haut le marché en 2011, participent au repli général. Côté distribution, les indépendants accusent un retrait de 6,4% en volume, les grands magasins reculent sur les volumes (- 4,8%), les chaînes contenant leur repli, à - 3,6% en unités, par la petite progression du parc (+ 16 magasins par rapport à la même période en 2011).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2228

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message