Marchés

La planète va manquer de vin

|

Sur le Sial, dans le Hall 8 en partie consacré au vin, on ne parlait que de cela : les négociants et autres acteurs du vin vont manquer de nectar dès ce millésime. Une pénurie qui touche essentiellement les vins vendus moins de 5 €. Toutes les régions viticoles de France, d'Espagne et d'Italie - qui, ensemble, représentent 48% de la production mondiale - frôlent la pénurie de matière première. La drôle de météo de 2012 n'a pas permis aux raisins de se développer au maximum de leur maturité. Résultat, les volumes sont bien inférieurs à ceux de 2011, lesquels avaient toutefois été excellents. Par exemple, le Beaujolais annonce des volumes deux fois moins importants qu'en 2011, le Languedoc-Roussillon a récolté l'équivalent de 11 millions d'hectolitres, soit une baisse de 17% par rapport à l'an dernier.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message