Marchés

La PME Oviatis mise sur la stévia bio origine France

|

La petite PME d’Agen (47) s’apprête à lancer une offre de stévia bio origine France en GMS. Une alternative à la stévia chinoise qui pèse 80% du marché.

Oviatis lance sa poudre sucrante en GMS issue de la seule filière stévia origine France.
Oviatis lance sa poudre sucrante en GMS issue de la seule filière stévia origine France. © OVIATIS

D’ici la fin de l’année, une offre de stévia bio origine France sera proposée chez Carrefour bio. Alors que la stévia en conventionnel vient à 80% de Chine, le reste provenant d’Amérique du Sud ou du bassin méditerranéen (Grèce, Espagne, Afrique du Nord…), il n’existait pas jusqu’alors de stévia cultivée en France. En 2012, Philippe Boutié, alors Président de l’association de producteurs SweetVia qui propose aux agriculteurs aquitains de nouvelles cultures bio alternatives, effectue quelques essais en Nouvelle Aquitaine et en Occitanie, et travaille avec l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) pour créer des variétés de stévia propres au Sud-Ouest. "J’ai vu arriver l’engouement pour la stévia, explique-t-il. Mon idée était alors de créer une filière française et permettre aux agriculteurs de mieux vivre avec une agriculture plus rémunératrice, mais aussi plus écologique et de meilleure qualité que les approvisionnements en provenance de Chine".

Commercialisé sous la marque Orevia en GMS

En 2013 il crée sa société Oviatis pour sécher et transformer la matière première avant de la commercialiser sous forme de poudre sucrante, de feuilles, d’infusettes et d'infusions liquides concentrées à destination des industriels de l'agro-alimentaire. Le tout sous le label Agriculture Biologique. Fin 2017, il finalise une levée de fonds de plus de 500 000€ pour accélérer son développement avec le soutien de la Bpifrance, (Banque Publique d'Investissement). Accessible dans les rayons diététiques et compléments alimentaires des magasins spécialisés bio sous la marque Biovia, le produit sera disponible fin 2020 en GMS sous la marque Orevia au rayon sucre et infusions. "La stévia a un pouvoir sucrant bien supérieur à celui du saccharose, de l’ordre de 20 fois pour les poudres de feuilles et infusettes et de 200 à 300 fois plus pour le produit purifié", rappelle Philippe Boutié qui vise aussi les industriels de la boisson. Installé sur l’agropole d’Agen (47) où le produit est transformé par procédé mécanique et sans aucun solvant chimique, il travaille cette année avec une quinzaine de producteurs et compte doubler ce chiffre en 2021 pour 30 hectares cultivés dans le Lot et Garonne, les Landes, les Pyrénées Atlantiques et le Gers.

L'offre comprend de la poudre, des feuilles et des infusions

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter