La polémique Apple-Orange enfle autour de l'iPhone

|

Cela vire à l'imbroglio. Pour mettre fin aux rumeurs de désaccords, Didier Lombard, PDG de France Télécom, a réaffirmé, la semaine dernière, lors d'une visite à Clermont-Ferrand, que la sortie de l'iPhone était imminente. « Il sera lancé courant novembre », a assuré le patron de l'opérateur, qui aurait obtenu l'exclusivité de distribution de l'appareil. Un grand « ouf ! » poussé par les fans d'Apple... Mais de courte durée. La firme à la pomme n'a toujours pas voulu confirmer. Depuis que Louis-Pierre Wenes, numéro deux de France Télécom, a pris la main sur le dossier à la faveur d'un voyage à Cupertino, les observateurs ne sont plus sûrs de rien. « Wenes n'est pas un rigolo, confie un responsable du marketing d'un fabricant de téléphones mobiles. Il est capable de dire non à Apple s'il n'obtient pas ce qu'il veut. » Au coeur de la polémique, la marge à reverser à Apple serait trop élevée au goût d'Orange. En affirmant que l'iPhone sortira finalement au mois de novembre, Didier Lombard espère sans doute mettre la pression sur Apple. Mais le groupe américain n'a pas l'air de trop goûter au chantage pour le moment.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2016

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message