Marchés

La pomme de terre ne veut pas plonger

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

A priori légume de crise, la pomme de terre souffre sur l'ensemble des marchés de consommation et sur le surgelé en particulier.

  • 293,5 M € Le chiffre d’affaires*, - 2,4%en valeur - 1,7%en volume**
  • 0,41% La part dans le CA total des PGC

Source: IRI Données CAM à fin juin 2009 évolution versus CAM à fin juin 2008

Décembre arrive. Le meilleur mois en termes de consommation de pommes de terre devrait redonner des couleurs à ce légume dont les ventes affichent une baisse sensible. Les données à juin 2009 ne sont pas très encourageantes avec une perte en volume comme en valeur.

Rien de dramatique malgré tout si on compare la situation de la pomme de terre avec celle de ses petits copains, les légumes surgelés, dont les ventes plongeaient en juin dernier de 6,8% en volume. Mais le mal est quand même profond si l'on en juge par les commentaires parus dans FLD Hebdo (n° 696). « Le marché s'annonce baissier : la demande en surgelé est insuffisante, tout comme celle de l'export...» Attendons cependant la fin de l'année pour tirer le bilan définitif d'une famille sur laquelle les marques nationales et les MDD se partagent encore à peu près équitablement le marché.

 

La frite a la pêche

L'assortiment grossit encore, et là, ce sont les enseignes qui affichent la meilleure progression dans les meubles froids avec une hausse de 11% contre 9,3% pour les marques nationales. La progression de l'assortiment montre que tous les acteurs du marché continuent « à faire le travail », baisse ou pas baisse de la consommation de pommes de terre. C'est sur la frite, qui concentre près de 50% du marché du segment, que Findus, par exemple, a décidé d'investir en lançant une nouveauté en ligne avec l'évolution du marché de la friteuse qualifié de « monstrueux » par Steven Libermann, le directeur marketing de la société et conforme à la politique santé - naturalité de la société. « Comment se fait-il que l'on vende encore des frites enrobées d'huile ? », s'interroge t-il. La réponse de Findus tient dans sa nouveauté, Fraich Frites, une frite blanchie à la vapeur, précuite sans huile. Mais elle n'est pas la seule. La start-up bretonne Market Innov Tech est aussi sur la frite précuite sans être préfrite. Elle continue à animer le segment avec Vite, des frites !, ses nouvelles frites au four ou à la poêle prêtes en six minutes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA