La potion d'Astérix pour doper la rentrée

|

Le 33e album des aventures de l'irréductible Gaulois est attendu pour la mi-octobre. Un débarquement mondial de 8 millions d'exemplaires.

Si vous n'êtes pas encore au courant, vous allez l'être très rapidement. Le nouvel album d'Astérix fera une sortie quasi mondiale - en dehors de l'Asie du Sud-Est, de la Chine et des États-Unis - le 14 octobre. D'ici à cette date, Albert René, l'éditeur, et Hachette, le diffuseur-distributeur, vont savamment distiller indices et mises en bouche « des- tinés à créer l'envie et déclencher un sentiment d'urgence auprès du public », explique Bernard de Choisy, qui s'intronise metteur en scène de tous les événements Astérix.

Une actualité soutenue

L'enjeu est de taille. « Nous nous basons sur les ventes du dernier volume, Astérix et la Traviata, paru en mars 2001, pour fixer nos objectifs et notre timing, explique Philippe Reibel, directeur commercial de Hachette Illustré. Ainsi, dans la foulée du lancement, nous prévoyons d'écouler 2 millions d'exemplaires très vite, dès les quinze jours suivant la sortie de l'album. » Dans cette optique, 2,6 millions de volumes seront implantés en France le 13 octobre, 8 millions dans le monde. Pour la première fois, les équipes d'Hachette s'apprêtent à livrer les points de vente la veille du jour J pour que tous commencent la journée du 14 octobre avec les mêmes chances. Actuellement, seul circule un nom de code énigmatique, « Dites 33 ».

Albert Uderzo, 78 ans, a mis quinze mois pour concocter ce scénario auquel il a porté la dernière tou-che fin mai. Peu à peu, les éditions Albert René font monter la pression. « C'est une stratégie de lancement basée sur le désir et le plaisir du consommateur », note Bernard de Choisy. Le point d'orgue de la campagne aura lieu le 22 septem-bre à Bruxelles, capitale mondiale de la BD, lors d'une conférence de presse très festive de plusieurs jours au cours de laquelle sera inaugurée l'exposition Le monde miroir d'Astérix, qui tournera ensuite dans toutes les capitales européennes. À cette occasion seront aussi fêtés les 60 ans de carrière d'Albert Uderzo.

Pour le lancement, les libraires disposeront de PLV aux couleurs de la célèbre palissade du village gaulois : îlots de 1 000 albums, boxes de 550 ou 200 exemplaires, colonnes de 120, 80 ou 50 volu-mes, arrêts de piles de 25 BD. Si les deux premières semaines s'annoncent décisives en termes de ventes, l'éditeur mise aussi sur la fin d'année et les cadeaux de Noël. À fin décembre 2005, les 2,6 millions d'exemplaires initialement mis en place devraient être écoulés. « Nous mettons en place un observatoire du taux d'écoulement, explique Philippe Reibel. Nous nous engageons à ce qu'il n'y ait aucune rupture de stock et nous pourrons éventuellement fournir 100 000 volumes supplémentaires en deux semaines si besoin. » Le Gaulois sera parallèlement boosté par une actualité cinématographique soutenue : le huitième long métrage d'animation Astérix et les Vikings arrivera en avril 2006. En attendant la livraison, en février 2008, du film Astérix et les Jeux Olympiques. Une longue période gauloise en perspective !

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1917

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous