Marchés

La Poudre à Maurice de Daddy (Cassonade d'origine île Maurice)

|

 

ANALYSE LINGUISTIQUE

 

- Modèle de nom

Syntagme français (combinant lexème et toponyme)

- Prononciation

Facile, langage parlé

- Euphonie

Forte

- Concurrence

Un toponyme (imaginaire ?) : Blonvilliers de Béghin Say. Les autres produits rivaux (Saint-Louis, La Perruche et Erstein) utilisent le nom générique cassonade.

- Potentiel international

Faible (en raison du français)

 

ANALYSE MARKETING

 

- Évocation

En cohérence avec l'esprit de « bonne humeur » et de « folie » que veut s'approprier la marque, « La Poudre à Maurice » est totalement originale. Elle dégénérise l'offre en jouant la connivence (le prénom) versus la connaissance (l'île), l'empathie (le dodo) versus l'information (la carte géographique), l'appropriation (« à ») versus la description (« de »). Au final, cette offre est endossée par un petit personnage qui confère son caractère bienveillant à un produit traité jusqu'ici comme une « matière première exotique »

- Originalité

Forte en soi, mais aussi parce que c'est la première fois qu'on sort du générique

- Impact

Fort, à partir du moment où, comme c'est le cas, le concept est incarné par un petit personnage explicitant le prénom « Maurice »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message