Marchés

La poupée qui déclame des jurons : le nouveau jouet dont se serait bien passé Toys « R » Us

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Cela sent le petit jeu mené par des programmateurs facétieux, lors de phases de test. Le petit jeu qui a mal tourné, se trouvant reproduit en grande série, et mettant Toys « R » Us dans une bien mauvaise posture, à quelques semaines de Noël. Une poupée vendue aux Etats-Unis par la chaîne, en lieu et place des banalités d’usage, balance toute une litanie de jurons, rapporte en effet Le Figaro. Parmi les joyeusetés susurrées : « crazy bitch » (que l’on peut aisément traduire par un délicat « espèce de s… »). Pas de très bon genre, on s’en doute. Et de quoi susciter la colère de nombreux parents. Reste que Toys « R » Us se défend de telles accusations : une porte-parole américaine de Toys « R » Us affirme ainsi qu’il ne s’agit que de « babillage. » En clair, elle soutient que les parents se plaignant sont en fait victimes d’une sorte d’hallucination auditive, croyant entendre des insanités quand, en réalité, la poupée ne déverse qu’un salmigondis inaudible, sans sens réel. « Nous ne vendrions évidemment pas une poupée qui jure », rétorque la porte-parole, qui précise que, en l’état, il est hors de question pour Toys « R » Us de retirer la poupée de la vente.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA