Marchés

La progression des MDD se poursuit en Europe

|

Les consommateurs européens continuent de favoriser les MDD pour maitriser leurs dépenses, mais les marques nationales ne baissent pas les bras, selon SymphonyIRI.

monoprix MDD

La rédaction vous conseille

Les MDD n’ont pas encore atteint leur limite, avec une nouvelle progression de leur part de marché en Europe. Selon le dernier rapport de SymphonyIRI « Private Label in Europe », elles atteignent, à l’échelle des 7 pays étudiés (France, Italie, Espagne, Royaume-Uni, Allemagne, Pays-Bas et Grèce),  une part de marché valeur de 35,6 % (+0,5 point) et 45,1% en unité (+0,5 point). « Même en France, où les consommateurs sont un peu moins sensibles aux prix et où les Marques Nationales sont toujours vecteurs de croissance dans une majorité de catégories grâce à la promotion, les MDD progressent légèrement avec une croissance de 0,2 point pour atteindre une part de marché en valeur à 30,0% » indique le rapport.

L’Allemagne sort du lot

L’Allemagne, « où l'économie est plutôt bien orientée, est le seul pays où les marques nationales augmentent en ventes unitaires ». En moyenne, les MDD restent 30% moins chères que les marques nationales, l’écart le plus large étant observé en France et en Allemagne, ou la différence de prix atteint 40%. SymphonyIRI constate que les industriels « réagissent à cette croissance continue des MDD en adaptant leur stratégie promo et ainsi que par le réaménagement et l’extension de leurs gammes. Ils passent également plus de temps à développer et ajuster leur portefeuille produits et à individualiser davantage leurs approches avec les distributeurs ». « Cependant, presque tous les acheteurs continueront à remplir leurs paniers avec un mélange de MDD et de Marques Nationales. En conséquence, dans de nombreuses catégories les MDD pourraient atteindre un plafond indépendamment du niveau de promotion qui en est fait » indique Rod Street, vice-président exécutif consulting international chez SymphonyIRI Group.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter