La puissance du prospectus à nouveau confirmée (Etude]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

ETUDE Les derniers chiffres révélés par Ipsos pour Adrexo attestent du succès de l’imprimé publicitaire. 90 % des Français en reçoivent chaque semaine, 70 % le lisent.

Les prospectus sont lus par 70 % des Français, qui en reçoivent une quinzaine chaque semaine.
Les prospectus sont lus par 70 % des Français, qui en reçoivent une quinzaine chaque semaine.© PHILETDOM - Fotolia

Le traditionnel prospectus reste un média très puissant. C’est la conclusion d’Ipsos, qui a mené pour la troisième année consécutive une étude pour Adrexo, entité du groupe Spir communication, actuellement en négociations exclusives pour être reprise par Colis-Privé. 90 % des Français assurent en recevoir chaque semaine, 70 % se consacrent à leur lecture. En moyenne, 15 catalogues papiers sont distribués de façon hebdomadaire… et 7 d’entre eux sont lus. Dans le détail, sur les 2000 sondés par Ipsos, 82% gardent tout ou une partie des prospectus reçus, et 86% font le tri directement à domicile. Au coeur des foyers, ce media circule dans les pièces de vie : 63% des Français s’octroient un moment de détente en les lisant dans le salon et 32% dans la cuisine. 25 % emmènent avec eux le prospectus en dehors de leur foyer, afin de le partager avec des proches (famille, voisinage, etc.)

Une arme forte pour générer du trafic en magasins

Pour les distributeurs, il constitue une arme forte pour générer du trafic en magasins : 81 % des répondants se rendent en magasin dans les trois mois suite à la lecture d’un prospectus. Pour 76% des Français, ce document facilite la préparation des courses. Pendant leur dernier achat, 44% ont consulté leur prospectus directement en magasin (GSA). Mieux, 32 % déclarent même fréquenter un magasin où ils n’avaient pas l’habitude de se rendre suite à l’épluchage d’un catalogue papier! 

L’alimentaire, grand gagnant 

Parmi l’ensemble des secteurs passés au crible, les imprimés des enseignes alimentaires sont ceux qui recueillent le plus d’opinions favorables auprès des Français.

Les catalogues papiers des distributeurs alimentaires sont, aussi, ceux qui sont le plus associés à la notion de promotions et de bonnes affaires.

Vers plus de digital

A noter le recours grandissant au web 56% des participants assurent avoir déjà consulté les versions numériques des imprimés publicitaires. Le prospectus se veut également un relai pour le web ; 33 % des Français se rendent sur le site de l’enseigne suite à la lecture de ces publicités.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

1 commentaire

MDD

06/10/2016 14h47 - MDD

Bonjour, je ne comprends pas le schéma "un média apprécié" - que représente les pourcentages? Merci Bien cordialement,

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA