La réalité virtuelle, nouvel outil de Coca-Cola pour valoriser ses usines [Vidéo]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

MADE IN FRANCE Coca-Cola Entreprise (CCE), l’embouteilleur de la marque américaine en France, s’empare de la réalité virtuelle pour valoriser ses processus de production et ses bouteilles "made in France". La cible de ce dispositif ? Les consommateurs… mais aussi les professionnels. 

Faire découvrir les process de production auprès des consommateurs, notamment les jeunes via les réseaux sociaux, mais aussi auprès des clients (distributeurs…) et des collaborateurs. Tels sont les objectifs du dispositif #CocaCola360.
Faire découvrir les process de production auprès des consommateurs, notamment les jeunes via les réseaux sociaux, mais aussi auprès des clients (distributeurs…) et des collaborateurs. Tels sont les objectifs du dispositif #CocaCola360.© Capture d'écran

Comment sont fabriquées les bouteilles de Coca-Cola ? Où sont-elles élaborées ? C’est en souhaitant apporter des réponses à ces questions à la fois simples et régulièrement posées par les consommateurs que Coca-Cola Entreprise (CCE), l’embouteilleur de la marque en France, a imaginé un nouveau dispositif qui s’appuie sur l’innovation technologique. Dans une vidéo de quelques minutes, dévoilée le jeudi 29 septembre 2016, l’entreprise propose une visite immersive dans l’usine de production de Coca-Cola de Grigny (Essonne), via des lunettes de réalité virtuelle. Grâce au casque Gear VR ou à l’Oculus Rift, commercialisé depuis quelques jours en France, le spectateur assiste ainsi à chacune des étapes de l’embouteillage du Coca-Cola, du soufflage de la bouteille au remplissage, en passant par le collage des étiquettes. Plus impressionnant encore, la séquence permet de survoler l’usine grâce à de images saisies par drone. Réalisée par TF1 Production et Digital Immersion, elle "fait entrer le consommateur dans l’usine, l’accompagner dans sa découverte tout en lui offrant la possibilité de tout voir, à 360° comme s’il était lui-même sur place", explique John Freeman, réalisateur chez TF1 Production.

Une promotion du "made in France" et de l’usine du futur

CCE compte cinq sites de production en France, et a engagé plus de 265 millions d’euros d’investissements entre 2009 et 2015 dans son outil industriel. La vidéo insiste beaucoup sur cet aspect "made in France" parfois mal connu des consommateurs. "Coca-Cola est installé en France depuis 1921 et les usines depuis 1965, ajoute Alexandre Poncet, directeur associé de la communication externe de Coca-Cola Entreprise en France. C’est l’occasion pour nous de rappeler que plus de 90% de nos boissons consommées en France sont produites en France". Elle vise également à répondre à une demande de transparence de la part des consommateurs en montrant par exemple le processus de contrôle qualité.

Au-delà de cet aspect, c’est plus globalement le savoir-faire industriel qui est mis en avant grâce à la vidéo 360°. Cela permet de "retraduire fidèlement la dynamique industrielle de l’usine de Grigny", explique CCE. Au cœur de cette usine designée par l'architecte Roger Taillibert et qui a bénéficié de gros travaux de modernisation depuis 10 ans, le digital et les technologies de pointes sont particulièrement mis  en avant. "Coca-Cola Entreprise souhaite également contribuer à renforcer l’attractivité de l’industrie, en particulier auprès des jeunes", explique-t-on chez Coca-Cola. Alors que 36% des 15-24 ans déclarent avoir une mauvaise image des métiers de l’industrie et que 40% des Français jugent que les métiers de l’industrie ne sont pas attractifs auprès des jeunes*, la société souhaite "démontrer que l’usine du futur associe étroitement industrie et technologie".

Une campagne d’activation sur les réseaux sociaux

Ce n’est pas la première fois que la firme ouvre les portes de ses usines françaises. En 2015, elle avait organisé un concours sur les réseaux sociaux. Les gagnants accédaient aux unités de production dans le cadre de visites privées. Chaque année, elle accueille 3 000 visiteurs chaque année dans ses sites de production. Mais c’est la première fois qu’elle s’appuie sur la réalité virtuelle pour se rapprocher de ses consommateurs, et ce dispositif est sans doute en France inédit dans le secteur de l'agroalimentaire. "Avec ce film, nous franchissons une nouvelle étape dans la présentation de nos activités sur les territoires où nous opérons", poursuit Alexandre Poncet. Pour le visualiser, les équipes ont imaginé un stand, conçu spécialement pour la présentation du film au grand public, et qui adopte le décor d’une terrasse de café.

Sans compter que la réalité virtuelle permet de s’adresser de manière individuelle à un nombre illimité de consommateurs. "La réalité virtuelle est centrée sur le point de vue de l’individu, précise Romaric Manovelli, directeur commercial / producteur chez Digital Immersion. Chacun est libre de découvrir l’usine comme il le souhaite". Une individualisation renforcée par une campagne d’activation sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Snapchat via le hashtag #CocaCola360 et sur le webmagazine Coca-Cola Journey. Une version en anglais est en préparation. Visible via des lunettes de réalité virtuelle (Oculus mais aussi Google Cardboard via une application et un QRCode), le film est également accessible à tous sur YouTube depuis un smartphone ou une tablette.

La marque compte également installer son espace de démonstration lors d’événements destinés au grand public, à l’instar de la Foire de Paris ou de festivals. Elle étudie par ailleurs la possibilité de valoriser l’opération en points de vente et indique être en discussion avec les distributeurs. En interne, cette vidéo pourrait avoir un usage corporate afin de valoriser l’entreprise et la diversité de ses métiers auprès des nouveaux arrivants. "La réalité virtuelle n’est plus une technologie, mais un media à part entière", résume Romaric Manovelli. D’où un usage à la fois BtoB et BtoC, à l’heure où consommateurs comme professionnels sont en attente de nouvelles expériences immersives. D’ailleurs, CCE le promet : "Il s’agit d’une expérimentation, qui pourrait ouvrir la voie à d’autres tests de réalité virtuelle", conclut Alexandre Poncet.

*Sondage Harris Interactive pour Coca-Cola Entreprise réalisé du 23 au 25 février 2016

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA