La Redoute en passe d'être reprise par ses managers

|

Kering est entré en négociations exclusives pour la reprise de l'enseigne de vente à distance avec Nathalie Balla, directrice générale de La Redoute, et Éric Courteille, directeur financier de Redcats.

Nathalie Balla, 46 ans, est à la tête de La Redoute depuis 2009.
Nathalie Balla, 46 ans, est à la tête de La Redoute depuis 2009.

C'est une surprise ! Alors que les noms de plusieurs fonds circulaient depuis quelques mois, c'est le projet de Nathalie Balla, PDG de La Redoute, et Éric Courteille, directeur financier de Redcats, qui a été retenu par Kering. Il englobe à la fois La Redoute et le réseau de livraison aux particuliers Relais Colis. La décision était attendue depuis le 11 octobre : Kering avait confirmé qu'il souhaitait se séparer de La Redoute pour 1 € symbolique ! Dans la foulée, il avait prévenu que la revente prévue pour 2014 s'accompagnerait d'un plan social concernant 700 personnes, déclenchant la colère des salariés.

 

La garantie de « maintenir une continuité dans l'activité »

Concrètement, une nouvelle entité sera créée par les acquéreurs qui y investiront à titre personnel. Nathalie Balla et Éric Courteille en détiendront la majorité et la coprésideront, le solde du capital étant détenu par une vingtaine de managers. « Le fait que l'équipe dirigeante connaisse la société permettra de gagner du temps et de maintenir une continuité dans l'activité », souligne Yannick Franc, consultant chez Javelin.

Nathalie Balla est PDG de La Redoute depuis 2009. Éric Courteille, depuis douze ans dans le groupe, s'était vu confier en 2009 la mission de « mettre en oeuvre la "sortie" du retail en cédant Redcats en bloc, puis par appartement, compte tenu des conditions de marché défavorables », nous avait-il confié.

Le tandem devrait bénéficier du soutien financier de Kering, qui s'est engagé à recapitaliser La Redoute et Relais Colis pour leur assurer une situation financière saine. Il financerait notamment une partie des pertes d'exploitation, les investissements nécessaires pour moderniser la logistique et l'informatique, ainsi que les mesures d'accompagnement social.

La Redoute, qui réalise plus de 85% de ses ventes sur internet, reste un des leaders français de la vente, mais a subi des pertes opérationnelles annuelles de l'ordre de 30 à 40 M €. L'enjeu sera de transformer son back-office, mais aussi de dépasser une image de marque patrimoniale pour séduire une clientèle plus jeune. Il faudra également compter avec les syndicats qui restent mobilisés. En attendant d'en savoir plus, ils ont annoncé une grande manifestation régionale à Lille le 13 décembre.

Les sociétés concernées

RELAIS COLIS

  • 120 M€ de CA
  • 29 M de colis par an, dont 2 millions à domicile Un réseau de 4 200 commerçants de proximité

LA REDOUTE

  • 1 Mrd € de CA
  • 11 millions de clients actifs
  • 30 à 40 M de pertes opérationnelles annuelles
  • 2600 salariés en France,
  • 900 à l'étranger

Sources : entreprises

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2301

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres