La Redoute: les salariés manifestent, à la veille de la date butoir fixée par Kering

|
Dernière manifestation aujourd'hui des salariés de la Redoute pour obtenir davantage de garanties sociales?
Dernière manifestation aujourd'hui des salariés de la Redoute pour obtenir davantage de garanties sociales?

Plusieurs centaines de salariés de la Redoute ont manifesté aujourd’hui dans les rues de Wattrelos, à la veille de la date-butoir fixée par leur ancien actionnaire Kering pour signer le protocole d’accord sur le plan social. Sur les panneaux des manifestants, on pouvait lire « Pinault, voyou, La Redoute est à nous » ou encore « Pinault, les Redoutables réclament leur dû » et « Des garanties sociales pour tous les salariés ! ». L’intersyndicale composée de la CGT-CFDT et SUD campe sur ses positions et refuse de signer l’accord proposé par les deux repreneurs, Nathalie Balla et Eric Courteille, depuis lundi. Ce dernier propose une indemnité de 20 000 euros par salarié et 750 à 1200 euros par salarié selon l’ancienneté. Cette dernière oscille entre 23 et 25 ans. Kering a haussé le ton hier en conditionnant la signature de l’accord à la continuation de la Redoute. Ce dernier a mis sur la table 200 millions d’euros pour les garanties sociales, un chiffre contesté par les syndicats qui évoquent 130 millions d’euros.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter