La Redoute veut retrouver la croissance en 2016

|

La direction de La Redoute et la direction de Relais Colis ont présenté à leurs comités d’entreprise les points-clés du projet de reprise des deux sociétés par Nathalie Balla, PDG de La Redoute, et Eric Courteille, secrétaire général de Redcats, maison mère de La Redoute et de Relais Colis.

Il est prévu de recapitaliser La Redoute pour un montant estimé de 315 millions d’euros
Il est prévu de recapitaliser La Redoute pour un montant estimé de 315 millions d’euros

Pour retrouver la croissance à horizon 2016, le projet prévoit la poursuite de la transformation du modèle commercial de La Redoute sur deux piliers : le renouvellement de l'offre en mode et maison pour les femmes de plus de trente ans, et le relèvement du niveau de service, le tout soutenu par un modèle opérationnel plus simple et plus agile. "Ce plan de modernisation se déclinerait en 11 chantiers et ferait évoluer l’organisation vers une plus grande intégration des métiers du e-commerce et du marketing client. Il porterait également sur la création, à horizon 2016, et à proximité du site logistique actuel, d’un nouvel outil, moderne et performant".

Pour ce faire il est prévu de recapitaliser La Redoute pour un montant estimé de 315 millions d’euros, afin de financer l’exploitation future et les investissements nécessaires au plan de modernisation ainsi que les mesures d’accompagnement social.

Le redimensionnement induit par les futures organisations concernerait 1 178 postes au total, au terme des quatre années qui viennent. L’objectif sera de limiter le nombre de départs contraints, par le recours en priorité à des pré-retraites, en cours de négociation, qui pourraient représenter une part importante des suppressions de postes envisagées et à un Plan de Départs Volontaires.

Concernant Relais-colis, le projet prévoit d’agir sur quatre leviers : "le développement de l’offre « Relais », le déploiement de nouvelles offres de livraison à domicile compétitives, l’excellence opérationnelle et l’adaptation des organisations". La mise en œuvre de ces mesures concernerait 172 postes, avec un redimensionnement des effectifs étalé et progressif, en 2014 et 2015. Comme pour La Redoute, il est prévu un accompagnement des salariés reposant en priorité sur des mesures d’âge et un plan de départs volontaires, afin de limiter au maximum le nombre de départs contraints.

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message