La relève de Leclerc garde la flamme

|

Pas de crise de vocation. La « jeune garde » a encore le feu sacré. Sept adhérents, quadras ou tout juste quinquas, censés incarner la troisième génération des centres E. Leclerc – celle du digital, du 3.0 et aussi de l’après Michel-Édouard Leclerc – ont répondu aux questions de la rédaction de LSA. Une femme et six hommes, aux fonctions très différentes au sein du premier mouvement de commerçants indépendants de France, réunis lors d’une table ronde organisée il y a quelques semaines au siège de l’enseigne, à Ivry-sur-Seine. Nouveaux combats, motivations, organisation, modèle, succession… tout y est passé. De quoi pénétrer au cœur d’un modèle économique à nul autre pareil, où cooptation et transmission des valeurs comme des magasins réussissent encore à assurer la pérennité, la croissance et l’avenir de l’enseigne.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2326

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous