La rémunération des patrons du CAC 40 en baisse

|
Le PDG de Danone, Franck Riboud, perd 26% sur sa rémunération 2012, à 3,2 millions
Le PDG de Danone, Franck Riboud, perd 26% sur sa rémunération 2012, à 3,2 millions© DR

C’est la crise pour tout le monde, mais tout est relatif. Selon le classement des Echos paru le 2 mai, les salaires des patrons du CAC 40 reculent de 4%, pour un total de 92,7 millions (sources : sociétés). Soit une moyenne de 2,319 millions d’euros par personnes. En grande partie à cause des parts variables.

En premier on retrouve le patron de Publicis, dont le salaire augmente de 33% à 4,8 millions d’euros. Et les deuxièmes et troisième confirment que les cosmétiques se portent bien. Jean-Paul Agon, DG de l’Oréal voit son salaire rester stable à 3,9 millions d’euros, suivi de Bernard Arnault, le PDG de LVMH. Ce dernier voit son salaire amputé de 14% et s’établit à 3,8 millions d’euros.

Côté grande consommation, Franck Riboud, le patron de Danone se classe septième, et perd 26% sur sa rémunération, à 3,2 millions. Les PDG de Carrefour (14e) et Pernod-Ricard (15e) sont au coude à coude, à 2,6 millions d’euros.

Les résultats peu optimistes des entreprises du CAC 40 expliquent, selon le quotidien économique, la baisse générale des parts variables et donc des rémunérations.

Si jamais la taxe exceptionnelle sur les rémunérations supérieures au million d’euros était votée, un tel classement pourrait bien se voir chamboulé…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message