La reprise d’Entremont par Sodiaal enfin bouclée

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Deux ans après le début des négociations, la reprise d’Entremont Alliance par le groupe coopératif Sodiaal a été signée ces derniers jours, et sera effective au 1er janvier. Cette décision, fortement encouragée et appuyée par les pouvoirs publics, a été saluée par les ministres de l’Economie et de l’Agriculture Christine Lagarde et Bruno Le Maire. Ils se sont félicités « de l’accord intervenu le 17 décembre sous l’égide du Comité interministériel de restructuration industrielle entre Sodiaal, Unifem, Entremont Alliance et les créanciers financiers d’Entremont. » Cette opération « donnera naissance, au 1er  janvier 2011, à un groupe coopératif fort de plus de 7000 salariés avec une ressource laitière de 5 milliards de litres, lui conférant une taille critique nécessaire pour être compétitif face aux grands groupes laitiers européens » ont indiqué les ministres. Le financier belge Albert Frère, qui contrôlait la majorité d’Entremont Alliance via la holding Unifem, cède donc ses parts, en échange d’une somme de 25 millions d'euros selon le Figaro. A charge pour le nouveau propriétaire de redresser les ventes et surtout la rentabilité d’Entremont, qui accusait une perte d’environ 350 millions en 2009 à cause d’une politique monoproduit (l'emmental, fromage très banalisé) et de cours bas sur les produits industriels. Cette reprise permet à Sodiaal de devenir numéro deux de l'industrie laitière en France en termes de collecte, avec 5 milliards de litres de lait, derrière Lactalis. Le nouvel ensemble devrait représenter un chiffre d'affaires total de 4 milliards d'euros.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA