Marchés

La responsabilité des traders néerlandais dans le scandale de viande de cheval de plus en plus évidente

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Grâce à la découverte de présence de viande de cheval dans un lot de 320 tonnes de viande étiquetée "pur bœuf", l’étau se resserre autour des sociétés de trading néerlandaises Draap trading et Windmeijer Meat Trading.

Pour Yannick Blanc, préfet du Vaucluse, l’origine de la fraude ne fait plus aucun doute : "C'est bien à leur niveau (les traders néerlandais NDLR) que se pose le problème puisque dans l'entrepôt de Cavaillon, il y a un lot qui est venu directement de Roumanie (sans transiter) par les Pays-Bas et dont l'emballage est manifestement intact et l'étiquetage correct, et dans ce lot il n'y a pas de trace de viande de cheval."

De la viande de cheval dans presque tous les lots

La marchandise était destinée à la société de transformation alimentaire Gel'Alpes, située elle à Manosque, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Ces nouveaux tests ont été réalisés il y a deux semaines, mais les résultats n’arrivent que maintenant. Ils démontrent une présence "pratiquement dans tous les lots la présence de viande de cheval", précise le préfet.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA