La restructuration des coopératives agricoles depuis 5 ans s'avère payante

|

Selon une étude de PwC, les coopératives agricoles françaises ont connu un rythme de croissance de 7,4 % par an depuis 2008, et trois coopératives ont fait leur entrée dans le Top 20 de la coopération en Europe. Le mouvement devrait se poursuivre afin d'atteindre la taille critique pour faire face à la mondialisation de la chaîne alimentaire.

Le président de Coop de France, qui appelle les coopératives à se renforcer, a visiblement été entendu.
Le président de Coop de France, qui appelle les coopératives à se renforcer, a visiblement été entendu. © dr

D'après un classement de PwC, le Top 20 des coopératives européennes reste dominé par celles d’Europe du Nord (Hollande, Danemark, Allemagne), mais trois coopératives françaises sont entrées dans le classement cette année. Selon Yves Pelle, associé PwC spécialiste des coopératives agricoles : « Ceci fait de la France le pays le mieux représenté au sein de ce Top 20, avec 7 coopératives." La France a accru son poids puisque la part du chiffre d’affaires généré par les coopératives françaises représente 28% du total, contre 23% en 2008.

Les restructurations s'avèrent payantes puisque les 10 principales coopératives françaises ont connu une forte croissance de leurs activités au cours de la période 2008-2013, avec 7,4% de croissance par an. Cette croissance est supérieure à celle des 50 plus grandes coopératives mondiales (7% par an) et à celle des 50 premiers groupes agroalimentaires mondiaux. A noter la montée en puissance d'Agrial - avec le rachat de Senoble et l'absoption d'Eurial ou le renforcement de Sodiaal avec 3 A et Entremont. Il reste toutefois de nombreux secteurs où les coopératives gagneraient à fusionner, notamment dans les filières animales ou les vins.

Classement des coopératives agricoles

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter