La RFID, arme anti-crise pour le secteur de l'habillement?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
RFID

C'est une étude réalisée par Kurt Salmon qui le dit : l'utilisation élevée d'étiquettes RFID, à la fois codes-barres électroniques et marqueurs anti-vol pourrait contribuer à améliorer les marges des distributeurs de vêtements. "Lorsque l'indicateur de fiabilité des données de stocks est bas, le magasin accumule ruptures, surstocks et mauvaise prévision des ventes, alors que lorsqu'il est haut, il optimise au contraire son chiffre d'affaires, sa marge brute et la satisfaction de ses clients", écrivent les consultants de Kurt Salmon. Baisse des ruptures, baisse des niveaux de stocks, baisse de la démarque commerciale : tous ces facteurs permettraient une augmentation du chiffre d'affaires des magasins équipés comprise entre 2,6% et 21%. Une donnée appréciable, quand on sait que le chiffre d'affaires à surface comparable du secteur de l'habillement s'est réduit de 9,3 points en France en quatre ans.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA