Marchés

La robe séduit encore et toujours

|

Les pulls, robes et t-shirts sont en tête des vêtements achetés par les Françaises. Elles ont consommé 114 millions de t-shirts en 2010, soit un recul, sur un an, de 4,5% en valeur, mais une augmentation de 4,8% en volume, selon une étude de l'Institut français de la mode intitulée « Les femmes et la mode. France, Europe 2011 ». Ce sont surtout les robes qui s'envolent : en 2010, leurs ventes ont augmenté de 26,9% en valeur et de 22,3% en volume. « Depuis 2006, leur consommation est particulièrement soutenue. Elles se sont déclinées dans des propositions de style particulièrement variés et vont vers des produits extrêmement décontractés, séduisant un public beaucoup plus large », déclare Gildas Minvielle, responsable de l'Observatoire économique de l'IFM. En revanche, les pantalons de ville et les chemises sont en recul, en valeur et en volume.

Les robes font aussi de l'ombre aux jeans, dont les ventes ont reculé de 19,7% en valeur et de 20,7% en volume. Les Françaises achètent, par ailleurs, de moins en moins cher et davantage auprès des chaînes. Globalement, de 2000 à 2010, les prix moyens de leurs achats ont reculé de 13%, contre une baisse de 6% seulement sur le marché masculin. Le budget moyen consacré par les femmes aux vêtements était de 410 € en 2009, derrière les Allemandes, (602 €), les Italiennes (524 euros), les Britanniques (495) et les Espagnoles (431 €).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter