La rumeur de rachat d'AOL par T-Online est démentie

|

BRÈVESLancée hier par le quotidien allemand Suddeutsche Zeitung, la rumeur selon laquelle les patrons d'AOL et de T-Online se seraient rencontrés afin de discuter d'une prise de contrôle par l'opérateur allemand est démentie par ce dernier.

Rebondissant sur les difficultés actuelles d'AOL, le fournisseur d'accès internet américain qui vient d'être définitivement absorbé par son "partenaire" Time Warner, le journal expliquait que T-Online, premier fournisseur d'accès internet en Europe (présent en France avec Club Internet), pourrait mettre la main sur AOL pour un milliard de dollars. Après avoir refusé de commenter l'information, le président de Deutsche Telekom, maison-mère de T-Online, a finalement indiqué que la rumeur ne reposait sur rien de concret.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter