Marchés

La santé en trompe l'oeil

|

La parapharmacie retrouve des couleurs et progresse plus fortement que la moyenne des PGC. Les produits de santé sont dans le rouge, ceux « de toilette et d'hygiène sexuelle » rencontrent un réel succès.

Le plus gros segment

Les produits et les accessoires, à 137,2 M€

Source : SymphonyIRI, CAM au 4.7.2010

En complète déroute l'année dernière (- 2% en valeur, - 3,5% en volume), le rayon parapharmacie retrouve, cette année, le vertige des sommets : presque 2 points de mieux que le marché des produits de grande consommation dans son ensemble. Une belle performance. Il faut dire que les enseignes misent énormément sur la parapharmacie. À défaut de pouvoir déjà vendre les fameux - et très lucratifs - médicaments OTC (« over the counter », sans ordonnance), elles cherchent toutes à mettre en valeur cette catégorie. Quelques exemples pour s'en convaincre.

 

Un rayon décalé

 

522 M€

Le chiffre d'affaires* + 4,5 %, en valeur** + 4,1 %, en volume**

0,7 % La part dans le chiffre d'affaires des PGC*

10,4 % La part des MDD, en valeur*

Source : SymphonyIRI * CAM au 4.7.2010

** Évolution versus 2009

Chez Monoprix, cela passe par un test, mené depuis le printemps, au magasin du Cnit de La Défense, près de Paris. « Nous voulons nous démarquer des codes traditionnels de la pharmacie, avec un esprit Monoprix, passant par une remise à plat des codes couleur, et des accidents visuels du linéaire, afin d'en faire un rayon impertinent et décalé », indique Pascale Cartier, directrice de la parfumerie Monoprix. Chez Leclerc, les Parapharmacie €. Leclerc bénéficient d'une croissance à faire pâlir d'envie : le chiffre d'affaires a bondi de 12,7% au premier semestre 2010. Signe d'une tendance lourde, les produits chastement nommés « de toilette et d'hygiène sexuelle » sont de loin les plus dynamiques : ils progressent deux fois plus vite que le marché, à + 5,8%, après une croissance de 5,4% en 2008 et de 7,9% en 2009. Le segment a enregistré un chiffre d'affaires de 82 millions d'euros, contre à peine 70 millions il y a trois ans.

Les fournisseurs ont tous bien reçu le message, à l'image de Durex. Connue d'abord pour ses préservatifs, la marque se diversifie aujourd'hui à tout va, notamment sur les gels et autres huiles de massage.

 

Un marché concurrentiel

 

Les produits et les accessoires

+ 15,2 %, à 137,2 M€

Les produits de santé-forme

- 4,3 %, à 99,6 M€

À l'inverse, ceux qui ont fait le pari des « produits pour la santé et la forme » doivent s'en mordre les doigts : un sévère - 4,3% cette année, après, déjà, un mauvais - 8,5% en 2008-2009. Le chiffre d'affaires du segment est ainsi tombé de 111 millions d'euros à 99,6 millions. Les Français seraient-ils devenus subitement insensibles au culte du corps, sain et en bonne santé ? Évidemment pas. L'explication tient en grande partie au fait que, au contraire, les enjeux de santé sont aujourd'hui tellement prégnants que les autres marchés se sont engouffrés dans la brèche. « L'alimentation santé ou fonctionnelle reste au coeur des préoccupations, constate la récente étude d'OC et C Strategy Consultants sur les cinquante leaders mondiaux des PGC (LSA n° 2145). Aux États-Unis et en Grande-Bretagne, par exemple, Coca-Cola a lancé une variante de sa célèbre boisson Diet Coke Plus enrichie en vitamines et en minéraux. »

En France, c'est un peu plus difficile. Le test de Densia par Danone n'a pas convaincu, et ce yaourt enrichi au calcium ne sera pas mis sur le marché. Mais Yoplait, qui vise la même cible avec Câlin + en promettant d'améliorer la densité osseuse des adultes, continue de le vendre. Un bon yaourt s'avalant plus facilement qu'une pilule quelconque, on peut comprendre que les marques espèrent détourner les clients du rayon parapharmacie.

LES TENDANCES

Le rayon enregistre une croissance supérieure de deux points à la moyenne des produits de grande consommaation.

Les MDD peinent à s'imposer.

Les produits de « bien-être » sexuel continuent leur percée.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message