La Scapêche s’associe aux ONG et arrêtera la pêche à plus de 800 m de profondeur

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Après quatre rendez-vous avec les ONG qui l'ont attaqué de façon virulente en cette fin d'année 2013, l'armateur d'Intermarché change de cap  et annonce une série de décisions pour mieux respecter les fonds sous-marins.

La Scapeche, en accord avec les associations écologistes qui l'ont jadis attaqué, a décidé d'arrêter la pêche à plus de 800 mètres de profondeur.
La Scapeche, en accord avec les associations écologistes qui l'ont jadis attaqué, a décidé d'arrêter la pêche à plus de 800 mètres de profondeur.

Petit rappel des épisodes précédents: le conflit avait initialement opposé les associations écologistes, Bloom en tête, face à la Scapêche, l’armateur d’Intermarché, qui était accusé par les ONG de détruire les fonds sous marins à cause de sa technique de pêche, le chalutage. Première trêve à ce conflit le 10 décembre dernier, lorsque le Parlement européen a refusé d’interdire la pêche au chalutage.

Après la guerre vint donc le temps des discussions.

Les échanges de communiqués houleux ont fait place à une série de quatre réunions entre les deux rivaux ... quiont finalement réussi à se mettre d’accord.

Pas plus de 800 mètres de profondeur

Le groupement des Mousquetaires vient ainsi d’annoncer qu’il ne pêcherait plus en dessous de 800 mètres de profondeur à compter de 2015. Cette démarche, qui va au?delà des objectifs du règlement sur la pêche profonde votée par le Parlement, est saluée par les militants écologistes Bloom, la Deep Sea Conservation Coalition (DSCC), qui regroupe 70 ONG, et WWF.

La Scapêche se félicite de son côté de préserver ainsi les 257 emplois liée à cette technique de pêche.

Plus de transparence sur ses prises

Parmi les autres décisions prises, la Scapêche s’engage à faire preuve de plus de transparence dans ses prises journalières. Les associations de défense pourront  consulter les déclarations de l'armement rendues aux autorités de tutelle. La Scapêche assure aussi qu’elle poursuivra « les campagnes d’évaluation des stocks de poissons et des écosystèmes marins, en vue d’améliorer les connaissances scientifiques".

Et toujours des espèces en eaux profondes sur les étals

Pour autant, le fournisseur d’Intermarché reste clair. Contrairement à la plupart des enseignes de la grande distribution qui ont décidé de retirer des étals les principales espèces en eaux profondes, Les Mousquetaires proposeront toujours ces poissons, principalement vendus sous forme de filets.

Tous les fournisseurs de rayonnage alimentaire sont sur Magasin LSA

Carnet des décideurs

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA