La scission du groupe Metro en deux entités (alimentaire et électronique grand public) est validée

|

Les actionnaires ont validé le projet de scission du groupe Metro. Il donnera naissance à deux entités indépendantes, l’une centrée sur l’alimentaire, l’autre sur l’électronique grand public.

D'ici le milieu de l'année, les activités du groupe Metro seront distinctes, avec un pôle alimentaire et un pôle EGP, au terme d'un travail de réorganisation entamé il y a plusieurs années.
D'ici le milieu de l'année, les activités du groupe Metro seront distinctes, avec un pôle alimentaire et un pôle EGP, au terme d'un travail de réorganisation entamé il y a plusieurs années.

Avec 99,95% de oui, les actionnaires du groupe Metro ont donné leur accord le 6 février à la séparation du distributeur en deux entités distinctes, et surtout indépendantes. Ce mouvement de « demerger » (scission) et « spin-off » (création d’une nouvelle structure) en bon anglais avait été présenté le 13 décembre, et doit séparer les deux activités de Metro, à savoir l’alimentaire et l’électronique grand public, pour permettre d’être plus agile. La division alimentaire regroupera, sous le nom de Metro, l’activité B to B (enseignes Metro, Makro Cash & Carry) et B to C (hypermarchés Real), alors que l’électronique grand public, logée dans une nouvelle structure baptisée Ceconomy regroupera les enseignes Media Market et Saturn. A ce jour, Metro Group génère un chiffre d’affaires de 58 milliards (données 2015/2016) avec plus de 2000 magasins dans 29 pays, pour plus de 220 000 employés.

Les deux nouvelles entités seront chacune cotées en bourse d’ici le milieu de l’année. Le groupe espère que cette initiative va permettre à chaque branche de se développer plus facilement et plus rapidement. L'agence Reuters rapporte que le pôle Media-Saturn, qui dispose de plus de 1000 points de vente dans 15 pays en Europe est un candidat potentiel à une fusion avec son principal concurrent, le britannique Dixons Carphone. Dans l’éventualité d’un rapprochement, cet ensemble pourrait détrôner l'américain Best Buy,  numéro un mondial de la distribution d'électronique grand public.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message