La Ségécé avance vers l'Est...

|

Grâce à Plaza Centers, son nouveau partenaire en Hongrie, le gestionnaire de centres commerciaux est devenu numéro un dans ce pays. Il compte en profiter comme d'un tremplin.

Principalement présente sur des marchés matures, quasi matures ou difficiles d'accès (France, Espagne, Belgique...), la Ségécé s'est dotée en 2004 d'un nouveau partenaire en Hongrie, Plaza Centers Management. Le gestionnaire de centres commerciaux a ainsi pris la place de numéro un en nombre de centres gérés dans ce pays à bon potentiel. Alors que l'Europe affiche une densité moyenne de 185 m2 GLA pour 1 000 habitants (gross leasing area, surface commerciale), contre 209 en France, la Hongrie ne compte que 88 m2 GLA pour 1 000 habitants.

« Le rachat du portefeuille Plaza en Hongrie permet, après avoir participé à des opérations ponctuelles, d'atteindre d'un coup une taille critique dans ce pays. Cette opération nous permet également de constituer une plate-forme d'observation idéale, sur la Hongrie ou des pays plus éloignés », avance Dominique Beghin, directeur général adjoint de Ségécé en charge du développement. Connu pour sa culture de rues piétonnes, auprès desquelles se sont installés les centres commerciaux, le schéma hongrois se rapproche des opérations de coeur de ville en France, le métier historique de la Ségécé.

Le potentiel des centres-villes

Dans l'Hexagone, on assiste d'ail-leurs à un net retour des centres de coeur de ville, qui, selon la Ségécé ont progressé de 6,3 % sur le premier semestre 2004, contre 3,4 % sur cette période en 2003. Concurrent de la Ségécé en France, Rodamco confirme cette tendance. « Le potentiel de développement des centres réside notamment dans le centre-ville. Mais nous y sommes extrêmement sélectifs », analyse Jérôme Legrelle, le directeur général France, faisant référence à des exemples comme Levallois-Perret ou Chambéry. À la Ségécé, en revanche, les opérations de ce type ne manquent pas. La société a décroché en 2003 les projets d'Angoulême, de Vannes et la Cité du Meuble à Melun. Tout en poursuivant la construction de 11 600 m2 à Valenciennes et l'extension de 8 586m2 du centre de Quétigny à Dijon.

Au global, d'ici à 2009, la Ségécé compte investir 2,6 milliards d'euros dans ses activités européen-nes (nouveaux partenaires, nouveaux projets ou extensions). L'investissement se concrétisera en France par 236 000 m2 de créations et 120 000 m2 d'extensions. Le gestionnaire a aussi de nombreux projets en Italie, avec près de 150 000 m2.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1879

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous