La SNCF accélère la mutation commerciale des grandes gares

|

La structure Gares et Connexions, émanation de la SNCF, poursuit son travail d'analyse de ce que sera dans quelques années l'offre commerciale et de services disponibles dansles principales gares françaises.  Sylvie Latour, la directrice de l'offre de services et de l'exploitation, veut maintenant "aller plus loin dans la mixité des espaces". Si la gare de demain ressemblera de plus en plus à une galerie marchande, elle "veut que les enseignes soient imaginatives". Les projets ne manquent pas: la gare de l'Est à Paris et la gare Saint-Charles de Marseille, juste achevées, ont été des ballons d'essai. Devraient suivre les autres grandes gares parisiennes (Saint-Lazare, Nord, Lyon, Austerlitz), Montpellier, Nantes, Rennes... Gares et Connexions envisage d'étendre l'offre dans ces lieux de trafic à des cabinets médicaux, des laboratoires d'analyse, des kinés, des petits centres d'affaires, et aussi à des services de voituriers ou à des guichets permettant de récupérer des courses commandées sur internet. Les gares plus modestes ne sont pas oubliées. On y remplacerait le traditionnel buffet par un espace plus moderne vendant la presse, de la petite épicerie, des cafés ou encore des titres de transports. Nom de code: Le Comptoir.

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message