La SNCF appelle du commerce neuf

|

La filiale de la branche Gares et Connexions gérant les espaces commerciaux fait valoir les opportunités offertes par son réseau de plus de 3 000 sites où 70 % des Français se rendent au moins une fois par an.

 Nos gares sont des laboratoires d'expériences, à l'instar du pop'up store Oxybul Eveil et Jeux, gare de Lyon à Paris, ou des murs d'achats virtuels avec Rue du Commerce dans cinq gares jusque-là non commerçantes d'Ile-de-France.
Nos gares sont des laboratoires d'expériences, à l'instar du pop'up store Oxybul Eveil et Jeux, gare de Lyon à Paris, ou des murs d'achats virtuels avec Rue du Commerce dans cinq gares jusque-là non commerçantes d'Ile-de-France. © DR

A ce train-ci, on aura plus vite fait, demain, de dénombrer les enseignes qui ne sont pas en gares, que celles qui y sont déjà ! Pour la première fois, en effet, le 20 février, A2C, filiale de la branche Gares et Connexions de la SNC chargée de la commercialisation des espaces, invitait en conférences les enseignes non encore présentes dans ses réseaux. Pour présenter tous les atouts des gares « nouveaux lieux de développement et d'innovation pour les réseaux commerciaux ». Et le succès a été tel que « nous avons dû refuser des places à nos partenaires historiques, soulignait Sébastien Vanhoove, directeur général adjoint d'A2C. Dire qu'il y a dix ans, bien des enseignes nous rétorquaient " jamais en gares ! " Aujourd'hui, elles ne veulent plus en partir. »

 

Trafic en constante hausse

Et pour cause. Si les gares ne représentent que 0,5% de l'immobilier commercial en France, elles peuvent se prévaloir de plus de 2 milliards de visites annuelles « garanties » par quelque 37 millions de départs de trains, face à la fréquentation vacillante des centres commerciaux (- 1,1% en 2012). 70% des Français, voyageurs, accompagnateurs ou riverains (représentant un quart des clients) passent annuellement dans une gare. Et deux visiteurs sur trois ont effectué un achat dans les douze derniers mois. Environ 100 gares dépassent les 5 millions de visites par an, et 120 autres se situent dans la tranche entre 2 et 5 millions. Et la SNCF projette un quadruplement du trafic entre 2010 et 2030 grâce à la grande vitesse ! Avec un doublement pour l'Ile-de-France.

Si les enjeux sont forts dans ces grandes gares, Sébastien Vanhoove insiste sur les opportunités offertes par les plus modestes pour lesquelles il a fallu trouver le modèle alternatif aux vieux « buffets de gare ». Avec le lancement des Boutiques du Quotidien (LSA n° 2167) multiservices, qui devraient atteindre les 80 unités en 2016.

 

Coiffeurs, crèches et labos

Finalement, en cette époque de temps contraint, la gare peut être définie, selon la formule de Sylvain Savoye, directeur commercial d'A2C, comme l'endroit où « acheter du temps ». Ou, dit autrement, comme le lieu idéal pour saisir le chaland au vol. Et les initiatives ne cessent de se multiplier. Il est déjà loin le temps où le commerce en gare se limitait au triptyque presse, restau, location d'auto. Le shopping y a fait ses entrées avec l'Occitane, Naf-Naf, Swarovski, Esprit, Celio, Marionnaud, Yves Rocher ou Sephora en gare de Lyon. Grâce notamment au développement exceptionnel de Paris-Saint-Lazare sur trois niveaux par Klépierre en mars 2012. A2C a également placé des laboratoires d'analyses médicales sur le chemin des voyageurs, service santé qu'elle songe à étendre en points d'assistance dentaire, ophtalmologique ou auditive. Des crèches ont fait station à Paris-Nord et Roanne, le concept de coiffure-express Beauty Bubble (10 mn, 10 E) parti de Paris-Montparnasse a atteint Metz et Nancy. Et la filiale travaille avec le spécialiste des espaces de travail Regus, à l'installation de centres d'affaires... Qu'ajouter encore demain ? « Des cavistes, de l'alimentaire bio, des spécialistes des surgelés, des concepts d'achat-vente aux particuliers, type Cash Converters », suggèrent les « commercialisateurs » des gares. Aux enseignes intéressées de se lancer sur les rails !

Une couverture exceptionnelle...

  • 3 029 gares SNCF
  • 2 milliards de voyageurs chaque année
  • 2 000 000 m² d'espaces dont 180 000 m² de commerces
  • 1 500 points de ventes gérés par A2C
  • Plus de 1 Mrd E de CA réalisé (dont plus de 20 % en restauration)
  • 120 projets en cours ou en émergence

... avec des contraintes

  • Deux tiers des voyageurs restent moins de vingt minutes en gare 
  • Une autorisation d'occupation temporaire sur appel d'offres pour cinq à dix ans, avec remise en concurrence au terme 
    Source : A2C, filiale de la branche Gares et Connexions (SNCF)



 

Nos gares sont des laboratoires d’expériences, à l’instar du pop’up store Oxybul Eveil et Jeux, gare de Lyon à Paris, ou des murs d’achats virtuels avec Rue
du Commerce dans cinq gares jusque-là non commerçantes d’Ile-de-France.
 
Sébastien Vanhoove, directeur général adjoint d’A2C


 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2263

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres