Services & Livraison

La technologie au service de la livraison du futur

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

PUBLI-RÉDACTIONNEL Portée par l’essor du e-commerce, la livraison poursuit sa mutation. Tournées vers des services toujours plus interactifs et sur mesure, les innovations jouent la carte de la technologie pour réduire l’impact environnemental de la logistique, tout en garantissant un haut niveau de satisfaction des destinataires.

talking on the phone double exposureUnusual concept of modern business world. Photography digitally modified in a double exposure.
talking on the phone double exposureUnusual concept of modern business world. Photography digitally modified in a double exposure.© rzoze19

Fiable, rapide et personnalisée, la logistique du dernier kilomètre est au cœur des enjeux de l’e-commerce. Face à la congestion des villes et à la pollution, les principales métropoles repensent à présent les standards de livraison, entre hub et nouveaux espaces de livraison urbaine.

Si l’essor des ventes en ligne impose de nouvelles perspectives, il ne doit pas faire oublier que la livraison reste avant tout un service. « Notre réflexion permanente est de proposer le service le plus adapté aux attentes du client final, en termes de modalités de livraison », explique Xavier Mallet, directeur général de Colissimo-La Poste. Des e-acheteurs qui privilégient dans 80 % des commandes, la livraison à domicile. « Notre priorité est d’apporter les meilleures solutions pour favoriser la remise des colis dès la première présentation. »

À ce jour, 91 % des colis sont livrés dès le premier passage. Le destinataire a ensuite le choix entre une nouvelle présentation à domicile ou retirer son colis dans l’un des 9 000 bureaux de poste, 7 500 relais commerçants partenaires de Colissimo, ou l’une des 500 consignes Pickup Station. L’objectif est d’assurer le plus large  maillage.

L’intelligence artificielle optimise la logistique

L’e-commerce a relevé avec réussite le défi des paiements sécurisés et de la livraison. L’avenir de l’expérience client repose maintenant sur des retours simplifiés. Pour répondre à cette attente, La Poste développe depuis 2016 le retour en boîte aux lettres.

Les e-commerçants se révèlent aussi attentifs à la qualité des services, aux tarifs d’expédition étudiés, qu’à un accompagnement à l’export et aux innovations. La tendance repose sur l’intelligence artificielle, dont l’intérêt se fait particulièrement sentir en période de Black Friday ou des fêtes de fin d’année. « Les algorithmes liés aux prévisions nous permettent d’adapter notre organisation logistique, souligne Xavier Mallet. Ils prennent notamment en compte l’historique des ventes des e-marchands, la météo qui impacte les achats, et les opérations marketing des enseignes ». Cette approche permet d’anticiper les pics de livraison qui peuvent atteindre 2,5 millions de colis livrés par jour avant le réveillon, soit une progression de 150 % par rapport aux cadences habituelles !

À l’heure où le ship from store dessine une partie de l’avenir du digital, la livraison adapte également ses services. « L’un des sujets prégnants des commerces traditionnels est de proposer une offre de livraison, indique Xavier Mallet. Nous développons donc des solutions pour nous rapprocher du retail. » Testée à Strasbourg, Pau, Grenoble et Nanterre, l’une des solutions repose sur un système de connexion entre le commerçant et le facteur. Une fois informé d’un colis à prendre en charge, ce dernier peut ainsi l’intégrer au cours de sa tournée, et le livrer à son destinataire.

Une livraison en temps réel

L’avenir se dessine aussi autour de l’automatisation des livraisons, notamment par drone, une approche que La Poste expérimente dans le Var. Au-delà de ces évolutions technologiques, l’enjeu reste bien d’adapter la livraison aux disponibilités du destinataire. « Notre objectif est d’atteindre les 0 % d’instance », souligne le dirigeant. De la commande en ligne à la réception, la capacité à apporter une réponse sur mesure et interactive se traduit déjà par le service Livraison Plus de Colissimo. Ce programme permet d’avertir le destinataire la veille de sa livraison sur une plage horaire de deux heures et lui donne la possibilité de la reprogrammer.

Suivie et géolocalisée en temps réel, la livraison de demain suppose également une approche écoresponsable. Depuis 2012, la flotte des véhicules utilisée par Colissimo est neutre en émission de CO2. « Mais cela ne suffit pas, en particulier pour désengorger le trafic des villes. La solution peut être de mutualiser le transport avec la tournée du facteur par exemple », estime Xavier Mallet.

Troisième pilier du développement de l’e-commerce, après l’offre de produits innovants et de tarifs adaptés, la livraison impose par ailleurs des créneaux élargis : en soirée dans les grandes agglomérations, par exemple. Pour les e-commerçants, l’impact sur le taux de transformation d’une livraison maîtrisée est immédiat. La livraison du futur se dessine déjà !

 

Ce contenu vous est proposé par Colissimo

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA