La tomate « Cœur de bœuf », nouvelle filière qualité lancée par Carrefour

|

C’est parti ! Les premières tomates «cœur de bœuf » issues de la filière qualité de Carrefour sont depuis ce mardi 30 juin 2015 disponibles dans 1200 hypermarchés et supermarchés Carrefour Market.

Conditionnées en barquette par trois, les tomates Coeur de Boeuf de la filière qualité Carrefour font un poids minium de 600 grammes.
Conditionnées en barquette par trois, les tomates Coeur de Boeuf de la filière qualité Carrefour font un poids minium de 600 grammes. © Copyright: richardforestier

Annoncée par le distributeur en mai 2015 à l’occasion du salon de l’agriculture d’Aquitaine, cette nouvelle filière est développée en partenariat avec la coopérative Rougeline, implantée à Marmande dans le Lot-et-Garonne.  Au total, cinq producteurs  de Rougeline devraient cette année produire près de 250 tonnes de tomates sous abri sans avoir recours aux herbicides.

Outre ce cahier des charges, la contractualisation entre l’enseigne Carrefour et Rougeline pour une période de trois ans porte sur les volumes et les prix aux producteurs fixés pour l’ensemble de la saison (de juillet à septembre)

Chaque année, l’enseigne Carrefour vend 70 000 tonnes de tomates. « Il s’agit d’un des fruits les plus vendus et qui fait, avec 20 à 25 références  par magasin, l ‘objet d’une très large gamme », explique Matthieu Lovery, directeur offre et sourcing fruits et légumes de l’enseigne.

La quête de goût mais pas seulement

La tomate cœur de bœuf filière qualité est conditionnée en barquette de trois fruits pour un grammage de 600 grammes au minimum au prix de vente conseillé de 2,50 à 2,95€.

Lancées au début des années 90, les filières qualité de Carrefour, dans lesquelles près de 20 000 producteurs sont engagés, contribuent désormais à  20% des volumes des produits frais. L’enseigne a développé au total 90 filières qualité, dont une quinzaine dans les fruits et légumes.  Avec la tomate cœur de bœuf, le brocolis breton cultivé sans herbicide figure parmi les dernières filières développées.

« Au-delà du produit et de la quête du goût, les consommateurs manifestent un intérêt de plus en plus fort pour l’agro-écologie. Nous devons être en mesure de répondre à leurs attentes par le développement de ces filières », insiste Matthieu Lovery.

En 2014, les produits issus des filières qualité Carrefour ont vu leurs volumes progresser de 20%

1 commentaire

albator300

28/07/2015 19h57 - albator300

tiens tiens, de la tomate "groupe coeur de boeuf" ... De la fausse coeur de boeuf insipide, donc... Heureusement que vous avez publié la photo du packaging

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message