La transformation de Boulanger en industriel du multimédia

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’enseigne présentait le 15 octobre deux systèmes de son home cinéma haut de gamme développés 100% en interne. Une stratégie industrielle que Boulanger compte pousser à l’avenir

© Laetitia Duarte

On aurait tendance à penser que les produits Essentiel B sont des articles importés sur lesquels Boulanger s’est contenté de coller sa marque afin de proposer une offre d’entrée de gamme. C’est de moins en moins vrai. L’enseigne d’électrodomestique du groupe Mulliez qui a créé sa MDD en 2005 a une stratégie qui se rapproche de plus en plus de celle des industriels. Un exemple : les systèmes home cinéma présentés le 15 octobre par l’enseigne. Baptisés Audace (système 2.1 de 150 watts) et Sublym (le 200 watts), ils ont été conçus et développés de A à Z à Villeneuve d’Ascq.

 

« Nous sommes partis d’une copie vierge pour développer ce produit, explique Pascale Coquerel, la responsable marque et création de Boulanger. Notre laboratoire acoustique a travaillé un an à sa conception. » Résultat un produit haut de gamme avec un son de qualité qui sera tout de même vendu 400 euros (et 300 pour le modèle Audace). A titre de comparaison, les home cinema 2.1 chez Bose débutent à 500 euros. Les deux home cinemas ont passé le test en interne pour avoir le label de qualité Boulanger « Sound for your ears ». Evidemment, Boulanger qui teste ses propres produits, on serait tenté de penser qu’il y ait un petit risque de favoritisme… « Ce n’est pas le cas, explique le chef de produit son de Boulanger. Seulement huit produits Essentiel B ont ce label sur plus d’une centaine… »

En interne, ce sont ainsi 180 personnes en charge du développement des produits dont une quarantaine d’ingénieurs. Si donc une grande partie des produits Essentiel B sont conçus et designés en France, la production se fait en grande partie en Chine où l’enseigne nordiste dispose de trois bureaux pour mettre en place les partenariats industriels. Le made in France étant évidemment l’exception : sur les 2000 références actives Essentiel B, seule une poignée est fabriqué en France (il s’agit d’une table  induction, d’un disque dur et d’un lave-linge).

Si l’enseigne reste discrète sur la part du chiffre d’affaires que représente la MDD, elle indique néanmoins qu’un produit sur six qui passe en caisse est siglé Essentiel B. Depuis le début de l’année, elle a ainsi vendu 80 000 casques audio, 30 000 tablettes et 25 000 lave-linge. Des produits que Boulanger promeut en proposant d’office une garantie de trois ans (contre deux ans pour les produits des autres marques). A l’avenir, Boulanger  va consacrer ses investissements au développement de produits de son. Le lancement de trois barres est d’ores et déjà programmé.
 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA