La tribune de la semaine: Internet, meilleur ami des points de vente ?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

TRIBUNE D'EXPERTS Internet vs magasin? Pour Laurent Houitte, directeur marketing et alliances de Wincor Nixdorf, cette guerre est déjà de l’histoire. De retour du NRF Big Show à New York, il livre son analyse sur l’évolution du commerce physique et l’importance qu’internet va y prendre en s’y imbriquant. A condition de suivre le mouvement...

Laurent Houitte Wincor Nixdorf

Plus que jamais, la convergence des deux univers semble constituer la clé du succès pour répondre à l’évolution et à la demande du consommateur.
Profiter du canal digital pour dynamiser l’activité et le chiffre d’affaires des points de vente classiques : le futur passe par le « point de vente connecté »

La stratégie des magasins traditionnels est de riposter en axant leur développement autour de quatre thématiques:

1.       Le développement d’une stratégie multicanal cohérente articulée autour du Web, du mobile et du point de vente

2.       La capacité à faire venir les consommateurs en point de vente pour acheter, le Web/Mobile to store

3.       La qualité de l’expérience consommateur en point de vente de manière à lutter contre le showrooming, en profitant notamment des possibilités offertes par le canal digital et la mobilité

4.       Le rôle central du vendeur dans l’acte d’achat pour conseiller, faciliter les comparaisons et adapter le prix à la demande

Les consommateurs sont désormais « ultra » connectés et la réponse apportée sur le terrain par les distributeurs comme Walmart réside « le point de vente connecté », c’est-à-dire un point de vente ouvert aux nouvelles technologies pour les clients comme pour le personnel. Cela peut vouloir dire un accès wifi gratuit pour les clients pour qu’ils puissent comparer les prix avec leur Smartphones, utiliser des bons de réduction ou encore rechercher des avis consommateur sur les réseaux sociaux.
Prendre le virage digital le plus vite possible pour transformer la visite du consommateur dans le point de vente en achat
Les retailers les plus innovants vont déployer des technologies qui vont personnaliser les expériences d’achat de leurs clients et permettre aux vendeurs d’être mieux informés et mieux connectés. A terme, les points de vente devraient être capables de réduire d’un tiers les visites qui se soldent par un non-achat.

La dimension sociale fait aussi son apparition. On a ainsi vu Nike permettre aux utilisateurs de son site de running, Nikeplus.com, de partager sur un écran géant en magasin leurs derniers parcours en course à pied, et grâce aux informations récoltées, de permettre au vendeur de les accompagner dans leur achat, vers le type de produits qui correspond le mieux à leurs pratiques. Toutes ces informations pouvaient ainsi être partagées avec leurs contacts sur les réseaux sociaux et être comparées à celles des autres clients.
Le canal digital est ainsi le meilleur outil pour répondre dans le même temps à la demande de transparence de l’information demandée par les consommateurs et à la meilleure connaissance du client qui franchit la porte du magasin, pour mieux le conseiller et donc pour mieux vendre. Son impact doit être bénéfique pour le point de vente et visiblement positif pour le client.
La guerre entre les canaux de vente Internet et Brick & Mortar n’aura donc pas lieu. L’enjeu réside aujourd’hui dans la rapidité des retailers à franchir le pas vers le multicanal. Internet, meilleur ami des points de vente ? Il se pourrait bien qu’il permette de faire la différence entre les vainqueurs et les vaincus de demain.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA