La vente des fonds de commerce plutôt dynamique

|
Un rideau de fermeture transparent

La cession de d’entreprise commerciales s’avère plus soutenue que la situation économique aurait pu le laisser présager. 45 000 fonds de commerce ont changé de mains en 2011, pour un montant de 9,5 milliards d’euros, selon la direction du Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales (Bodacc). Mais surtout, le prix moyen des fonds de commerce s’est établi à 187 000 euros, en hausse de 6 % et les sociétés de plus de dix salariés candidates à la reprise d’un fond sont plus nombreuses de 15 %. « Avec  cette mise en perspective, nous obtenons ce que nous pourrions appeler un indice d’optimisme, car les faits sont là, les transactions augmentent », indique Thierry Asmar, président du directoire d’Altarès, qui s’est associé avec le Bodacc pour analyser la situation. L’augmentation du nombre de transactions est d’autant plus significatif que les cessions et les prix avaient reculé après la crise de 2008. Les ventes de grandes surfaces alimentaires sont en léger recul de 1,3 % en nombre de transactions, mais les magasins de détail sont en hausse de 10 % et le commerce d’habillement en hausse de 22,8 %. Les épiceries se traitent à environ 80 000 euros le fond de commerce, les boucheries 100 000 euros, les magasins de bricolage 125 000 euros, les supérettes 200 000 euros, les supermarchés 300 000 euros et les hypermarchés plus de 500 000 euros. Le prix des fonds de commerce dans le magasins de grande surface a augmenté de 9 % en un an.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter