Marchés

La viande de cheval fraiche pourrait-elle pâtir de l'affaire Findus?

|

Dossier Le marché de la viande de cheval se porte mal. L'affaire des plats surgelés risque d'apporter un coup supplémentaire à la filière.

Le marché de la viande fraiche se porte mal. Très mal. parmi les différentes catégories, la viande de cheval est celle qui souffre le plus, en témoigne le tableau ci-dessous. Les tonnages vendus entre décembre 2011 et décembre 2012 ont chuté de 10 %. En cause? La cherté du produit (14.68 € le kilo), qui s'avère beaucoup plus onéreux que le boeuf dans les rayons frais, mais aussi une part des consommateurs qui refuse de la conqsommer. Dernière explication, valable pour l'ensemble des catégories de la viande, les consommateurs ne savent plus cuisiner ses denrées brutes.

L'affaire de la viande de cheval dans les plats surgelés risque-t-elle de porter préjudice au rayon frais?

Eric Vigoureux, président de la Fédération de la boucherie hippophagique, ne tranche pas sur la question dans un entretien accordé à Challenges. Il estime que cette viande s'adresse à une niche." Je suis mandaté pour rassurer les consommateurs" a-t-il ajouté.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA