Marchés

La viande toujours en difficulté

|

Le bilan conjoncturel 2009 du ministère de l'Agriculture confirme, une fois de plus, les difficultés dans lesquelles le marché se débat depuis de longues années. On a beau tourner les chiffres dans tous les sens, la consommation cumulée de janvier à août 2009 baisse dans toutes les catégories, exception faite de la volaille (+ 0,4 %), sauvée par la performance du poulet qui progresse de 9,2 %. La viande d'animaux de boucherie régresse de 1,1 %, et aucune catégorie n'échappe à cette crise. Les plus pénalisées sont les viandes ovines et chevalines. En cumul sur les huit premiers mois, la consommation de mouton et d'agneau est en retrait de 1 % en un an, et de 7 % en deux ans ; celle de cheval chute de 12 % sur les deux dernières années. Les consommateurs s'éloignent toujours plus de la viande fraîche et se tournent vers les hachés, dans un contexte marqué par une entrée prix exacerbée. Entre 2007 et 2009, le prix moyen d'achat a progressé sur toutes les viandes, excepté les abats, dont les évolutions ne changent pas vraiment le contexte général. En 2009, certains prix au kilo ont recommencé à baisser, mais sans doute de manière insuffisante.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter