La vidéo-surveillance de dernière génération à Lyon Part-Dieu

Unibail Rodamco vient d'injecter plus de 2 millions d'euros dans la création d'un système de vidéosurveillance de 473 caméras dans le centre commercial de la Part-Dieu. Un dispositif qui devrait rapidement s'étendre aux centres commerciaux de la région parisienne.

Partager
La vidéo-surveillance de dernière génération à Lyon Part-Dieu
Les opérateurs du PC sécurité du centre commercial la Part-Dieu ont vingt-quatre heures sur vingt-quatre une vision en temps réel.

Depuis quelques mois, le centre commercial de la Part-Dieu, à Lyon, prend des faux airs de ces émissions de téléréalité où les candidats sont sans cesse suivis par les caméras... Le système de sécurité dont le centre s'est équipé en décembre 2012 en compte en effet 473, réparties sur l'ensemble du centre : entrées, sorties, voies de circulation piétonnes, escaliers, escalators, ascenseurs, parkings, coursives, zones de livraison... Bref, presque tout l'ensemble du bâtiment, à l'intérieur mais aussi à l'extérieur, est surveillé. Seules les boutiques et les toilettes ne sont pas filmées pour préserver la vie privée des chalands.

Une vision en temps réel

Pourquoi un tel déploiement de surveillance ? Chez Unibail Rodamco, ce terme est banni et le groupe préfère parler de « vidéo-protection ». « La Part-Dieu se situe dans un territoire urbain particulièrement dense et notre centre commercial se doit d'être exemplaire en matière de sûreté et de sécurité, explique Jean-Marie Tritant, directeur général des opérations chez Unibail Rodamco. Nous ne cherchons pas à faire la police, mais à garantir la sécurité de nos visiteurs. Nous recevons plus de 34 millions de personnes par an, ce qui multiplie d'autant les risques. Qu'il s'agisse de chutes, de malaises, d'enfants qui se perdent, d'accrochages dans le parking, de débuts d'incendie, d'incivilités, d'attroupements trop massifs, voire, dans le pire des cas, des bagarres ou des agressions. »

Concrètement, le dispositif de vidéo compte 400 nouvelles caméras, qui, associées à celles du cours Oxygène (extension du site commercial vers la nouvelle tour), permettent au centre de disposer de 473 caméras au total. Certaines peuvent zoomer jusqu'à 160 mètres. Piloté par les opérateurs du PC sécurité vingt-quatre heures sur vingt-quatre, le système donne une vision en temps réel de la situation du centre. Outre le nombre de caméras, pratiquement invisibles pour le chaland car très discrètes, le dispositif est aussi équipé d'un système d'écoute et de diffusion de messages. Si, par exemple, une personne âgée tombe dans le parking et est incapable de se relever, le PC sécurité peut la rassurer en l'informant qu'elle n'est pas seule et que les secours arrivent. Enfin, le dispositif vidéo est complété, à l'entrée et à la sortie des parkings, par un système de reconnaissance des plaques minéralogiques.

En collaboration avec les services de police

Pour Unibail Rodmaco, cette nouvelle installation vise surtout à protéger ses clients. Mais le dispositif pourrait s'avérer plus répressif qu'il n'y paraît. En effet, si en France, les systèmes de vidéo-surveillance installés sur la voie publique ou dans des infrastructures rassemblant la foule (match de football par exemple) sont reliés aux forces de l'ordre, ce n'était jamais arrivé pour un système privé de cette ampleur. Concernant le centre commercial de la Part-Dieu, c'est le centre d'intervention et de commandement de la police de Lyon qui visionne les images en direct. Celles enregistrées sont conservées durant quinze jours. Si le délit commis le nécessite, les forces de l'ordre peuvent par ailleurs saisir les images afin de confondre les auteurs.

Les incivilités en décroissance très nette

Le centre de la Part-Dieu aura-t-il réellement besoin d'un tel déploiement de surveillance ? Difficile à dire puisqu'il est plutôt calme depuis plusieurs années, avec une fréquentation familiale. Cela n'a malheureusement pas toujours été le cas. Ainsi, au début des années 80, le centre commercial a été le théâtre d'échauffourées entre bandes de jeunes de la banlieue lyonnaise et forces de l'ordre. En janvier 1998, ce sont entre 300 et 400 jeunes qui ont fait une « descente » pour tout casser. Bilan : 15 interpellations, 7 blessés légers, 5 vitrines de magasin détruites... mais surtout une image d'insécurité dont le centre commercial aura bien du mal à se défaire.

Aujourd'hui, Unibail se veut rassurant. Plus question de guérilla urbaine dans son centre commercial. D'ailleurs, le groupe, qui ne communique aucun chiffre sur le nombre d'incidents ou d'incivilités recensés en une année, affirme que le renforcement de sa politique de sécurité (une équipe de 50 personnes dédiées) a déjà permis de faire baisser de 42% les incivilités depuis début 2011.

D'autres implantations prévues

Du côté des commerçants établis dans le centre, on se montre très satisfait : « Ils se sentent rassurés lorsqu'ils ouvrent et ferment leurs boutiques, et c'est un confort de shopping supplémentaire pour les consommateurs », note Éric Amsellem, président du GIE des commerçants de la Part-Dieu.

Avec un investissement global de 2,3 millions d'euros sur deux ans, financés par les copropriétaires du centre, et complétés par une dotation du Fond interministériel de prévention de la délinquance, le système pourrait être dupliqué dans d'autres centres commerciaux. Unibail Rodamco prévoit déjà de l'implanter dans le courant de l'année aux Quatre Temps, à la Défense, et à Aéroville (Seine-Saint-Denis).

Le dispositif

  • 473 caméras
  • Les zones couvertes Les entrées et sorties du centre, l'ensemble des circulations piétonnes du mail, les escaliers, escalator et ascenseurs, les parkings, les coursives
  • Un système d'écoute et de diffusion de message radio en temps réel
  • Un système de reconnaissance des plaques minéralogiques à l'entrée et sortie des parkings
  • Une liaison directe avec le centre d'intervention et de commandement de la police qui peut voir aussi les images en temps réel.
  • Un investissement de 2,3 M €
  • Une équipe dédiée sécurité et incendie de 50 personnes, dont 30 pour la sécurité

Les avantages

  • Un centre sécurisé
  • Des clients et des commerçants rassurés
  • Des interventions policières facilitées si nécessaire

La vidéo-surveillance, une pratique très encadrée

L'installation d'un système de vidéo-surveillance est autorisée dans les lieux privés, mais elle est soumise à une autorisation préfectorale et à une déclaration auprès de la Cnil, en plus de la législation courante.

L'utilisation de vidéo surveillance doit être justifiée par des raisons légitimes : risque de vol, d'agression, d'attentat, bonne circulation des véhicules, sécurité du public et des locaux...

Le public doit être obligatoirement informé, à l'aide de panneaux, qu'il se trouve dans un lieu placé sous vidéo-surveillance.

Toute personne peut demander à avoir accès aux enregistrements qui la concernent et à vérifier que les images ont été effacées dans le délai légal.

Le délai légal de conservation des images est fixé par le préfet, qui détermine cette durée dans la limite maximale de un mois. La législation courante Les systèmes de vidéo surveillance sont strictement encadrés par plusieurs lois.

La loi informatique et liberté du 6 janvier 1978 modifiée en 2004

L'article 10 de la loi Pasqua relative à la sécurité du 21 janvier 1995

Le décret 96-926 du 17 octobre 1996

Le décret du 3 août 2007 définissant les normes techniques applicables à la vidéosurveillance

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

Harry Hope

Comptable Senior Experimenté (H/F)

Harry Hope - 29/01/2023 - CDI - Thionville

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

ESSENTIEL & DOMICILE

ESSENTIEL & DOMICILE

Une autre vision des services à la personne

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS