La vision de SAS speaker LSA LIVE sur les bouleversements dus à la crise

SAS, Partenaire de LSA Live prendra la parole le 18 novembre de 11h30 à 12h30 sur la thématique comment faire face à la volatilité de la demande avec l’analytique collaborative ?  

live talk sas lsa live
Votre société en quelques mots ? 
SAS, fort d’une expérience de plus de 40 ans dans l’analytique, accompagne les acteurs de la distribution et de la grande consommation dans leur transformation numérique et dans la mise en œuvre de stratégies guidées par les données. La division / BU retail bénéficie de l’expérience de 150 experts venus du monde de la distribution.
 
Les solutions SAS permettent l’analyse, la valorisation, le partage de l’information et le déploiement de modèles analytiques dans les processus métier. Elles s’appuient sur des technologies éprouvées dans différents domaines : Intelligence Artificielle, Machine Learning, calcul intensif, Internet des Objets, Natural Language Processing, Computer Vision, Cloud Computing, Blockchain.
Dans ces secteurs, notre expertise analytique est reconnue par nos clients sur de nombreux cas d’usage : expérience client, optimisation de la chaîne logistique, prévision de la demande, gestion des assortiments, lutte contre la fraude… 
 
Selon vous quelle est la transformation majeure due à la crise sanitaire ?
La crise a démontré que nous vivons dans un monde où les certitudes d’aujourd’hui ne sont pas celles de demain. Elle a accentué la nécessité d’une transformation en profondeur des acteurs de la distribution et de leur écosystème. 
Faire face à la volatilité de la demande dans un contexte complexe, incertain et ambigu, tel est le défi. Le secteur est à la fois contraint par la forte pression sur les marges et par la nécessité d’investir et d’innover (en point de vente et en ligne – drive, phygital) pour s’adapter aux nouveaux comportements d’achat. 
La chaîne d'approvisionnement est au cœur de cette transformation. Son agilité est clef. Les différents acteurs doivent être en mesure de collaborer et d’anticiper les comportements des consommateurs au-delà de l’analyse des historiques. Pour cela, la supply chain doit capitaliser sur les données internes (historique d’achat et données comportementales, données entrepôts, magasins…) et externes (données sociologiques, économiques, épidémiologiques, réseaux sociaux…), dans une approche analytique collaborative.
 
Quels sont les enseignements que vous avez tirés de la crise sanitaire ? 
Comme toute entreprise, SAS a dû s’adapter pour poursuivre son activité auprès de ses clients et partenaires, et continuer à assurer l’ensemble de ses services dans cette période difficile. Agilité, résilience, télétravail et usage des nouvelles technologies sont devenus les maîtres mots. Si nous avons su rapidement nous adapter à cette « nouvelle normalité » et gérer cette crise en minimisant ses impacts opérationnels, c’est en partie aussi parce que l’entreprise SAS avait déjà amorcé une transformation depuis plusieurs années.
 
De même, nous avons constaté que les acteurs de la grande consommation qui avaient une stratégie guidée par les données et l’analytique, avaient commencé à mettre en place des technologies de type intelligence artificielle, machine learning, temps réel bien avant le début de cette crise. Ils ont été à même de suivre le comportement des consommateurs, de réagir de façon agile, d’optimiser leur supply chain. Ils ont aujourd’hui la flexibilité nécessaire pour gérer les événements imprévisibles.
 
Finalement l’actualité a mis en évidence l’urgence de la transformation numérique et de la diffusion d’une vraie culture de la donnée à tous les étages de l’organisation. 
 
 
Comment accompagnez-vous vos clients face à ces nouveaux enjeux ?
Accompagner l’ensemble des acteurs (fournisseurs, industriels, distributeurs et logistique) dans leur transformation numérique, en leur proposant une approche analytique collaborative dans une logique d’écosystème. 
Sur ces points, les transformations sont engagées, les expérimentations foisonnent ici et là, mais la mise en œuvre opérationnelle, le passage à l’échelle sont plus rares. Désormais le temps n’est plus à l’expérimentation mais à une industrialisation et notre rôle est de faciliter le passage de l’un à l’autre.
 
Permettre aux acteurs n’ayant pas encore entamé leur transformation digitale de mieux comprendre la demande, d’améliorer leur prévision des ventes et d’assurer en continu la disponibilité de leurs marchandises, d’augmenter leur capacité d’analyse et d’améliorer leur prise de décision au cœur de leurs processus métiers.
 
S’adapter en temps réel aux habitudes et comportements de consommation, analyser les signaux faibles, détecter les tendances en leur fournissant les technologies à l’état de l’art en matière d’analyse de données non structurées (images, sons, textes) sur tous les canaux et médias (réseaux sociaux…).
 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations