Labeyrie Fine Foods accélère sur la truite fumée en reprenant 50% du groupe Aqualande

|

En reprenant 50% du groupe landais Aqualande à la coopérative des Aquaculteurs landais, Labeyrie Fine Foods, leader du saumon fumé à travers sa marque Labeyrie, entend accélérer son développement sur le marché très prometteur de la truite fumée.

Xavier Govare, président du directoire de Labeyrie Fine Foods
Xavier Govare, président du directoire de Labeyrie Fine Foods© DR

50/ 50, tel est l’objet du partenariat annoncé par la coopérative des Aquaculteurs Landais avec le groupe Labeyrie Fine Foods. Le mariage porte sur le groupe Aqualande, dont la coopérative était jusque-là propriétaire à 100% et qui pèse un chiffre d’affaires de 86 M€ et emploie 620 personnes.

La maîtrise du sourcing

Implanté à Roquefort dans les Landes, le groupe Aqualande a été fondé en 1981 et est devenu le spécialiste de la sélection et de l’élevage de truites et de poissons marins. A travers ses deux marques, Ovive et Landvika qui détiennent  respectivement 18% et 10% du marché de la truite fumée, le groupe Aqualande, complètement intégré, est le leader du marché de la truite fumée.

Des synergies attendues

Selon les données du panel Iri en cumul annuel mobile arrêtées au 21 juin 2015, le marché de la truite fumée pèse 3306 tonnes  et affiche une croissance de 17,1%.

Avec une part de marché de 6,1%, Labeyrie, troisième acteur de la truite fumée, entend accélérer son développement sur ce marché, dont la notoriété reste à améliorer.

Dans un communiqué diffusé seulement à l’échelle régionale, le groupe Aqualande fait part des multiples synergies attendues de ce partenariat avec Labeyrie Fine Foods.

L’opération reste soumise à l’approbation de l’Autorité de la concurrence.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations