Marchés

Labeyrie s'invite au rayon épicerie et à l'apéritif

|

Les produits festifs de la marque Labeyrie ambitionnent de se développer sur deux nouveaux segments que sont l'épicerie, avec un meuble dédié, et l'apéritif.

Sur l'univers du traiteur, Labeyrie n'a pas grand-chose à prouver avec ses saumons fumés et ses foies gras. Cependant, engagée dans une phase de conquête, la marque de produits festifs entend bien s'installer dans le rayon épicerie, avec l'arrivée de 35 références d'un seul coup, d'une nouvelle charte graphique et d'un meuble spécifique. Composée de produits incontournables comme du foie gras et ses accompagnements, cette offre repose également sur trois nouvelles catégories : des terrines de canard et des rillettes soulignées d'une touche de gourmandise (terrine noisette et quatre-épices, rillettes au foie de canard), des viandes et plats cuisinés (cassoulet au canard, confit) et toute une gamme d'accompagnements : sauces fines, champignons nobles, huiles et vinaigres. « Nous pouvons apporter beaucoup de valeur ajoutée au rayon épicerie. Il existe un véritable boulevard dans ce rayon, où l'on ne va pas forcément pour se faire plaisir », soutient Jean-Christophe Bertrand. Le directeur marketing de Labeyrie, qui pointe « des distributeurs en attente de propositions », arrive donc avec un meuble dédié (1,33 m de large) qui doit servir de point d'ancrage visuel, et permettre de présenter l'ensemble de la gamme pour proposer ces produits typés « épicerie fine » tout au long de l'année.

 

Verrines, bouchées, minipalets...

Cette diversification n'est pas la seule pour Labeyrie, puisque la marque passe également à l'offensive sur l'apéritif. Des verrines gourmandes, des bouchées de saumon fumé ou des minipalets de tartare de saumon fumé apparaissent, ainsi qu'un nouveau bloc de foie gras, dans un format 75 g qui permet de désacraliser la catégorie, tout en offrant un prix plus attractif de 5 € environ, avec quatre déclinaisons (bloc de foie gras de canard et noisettes croquantes, abricot, figue ou nature). Au total, l'offre apéritive va comporter 16 références, pour profiter du développement de ce moment de consommation, qui a crû de 5% depuis un an, contre 2% pour l'alimentaire en général.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter